aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Tant qu'on y est, on y reste

C'est dans les montagnes d'Argolide que Pausanias, fils de Thoukydidès, partit un jour chasser. Au détour d'un ruisseau, il avise soudain un ours de belle taille. Convoitant la toison de l'animal, il bande alors silencieusement son arc, vise avec soin et touche la bête au flanc, qui s'effondre dans un mugissement de minotaure. Pausanias s'approche alors, armé de son coutelas, afin d'achever son oeuvre, quand soudain l'ours se relève et l'agrippe avec force. Se voyant déjà mort, l'homme adresse alors sa prière à Perséphone et s'apprête à rejoindre ses ancêtres, quand au lieu de l'étreindre mortellement, l'ours le jette dans un fourré, et lui fait subir les tourments de Sodome. Son forfait accompli, l'animal furieux se voit apaisé, et s'éclipse.

De retour à Argos, Pausanias brûle de se venger. La semaine suivante, remis de de la mésaventure, il repart bravement dans les montagnes, fermement décidé à tirer vengeance de l'impudent plantigrade. Après bien des jours et bien des nuits de traque, tandis qu'il est embusqué, il avise l'ours, sortant de sa tanière. Pausanias arme alors son arc, et tire une flèche, puis une seconde. L'ours monstrueux s'écroule, mort. Pausanias sort donc de sa cachette et s'apprête à dépecer sa proie, afin de venger l'abominable affront dans le sang de son ennemi. Or, l'ours avait la peau dure ! Voici qu'à nouveau, il se redresse et empoigne notre malheureux Pausanias. Et, prodige, l'animal de s'écrier :

" Ah, toi, tu viens pas que pour la chasse ! "
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 29 comments