aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

The Cretinous Star Sauvageons 7.09

9 ) Le bal des maudits



DS 1014.4

« Cible touchée capitaine ! Hurla Pleinechope Troisbras, aussi joyeusement qu’inutilement tant il était difficile de ne pas voir l’explosion dont l’éclat aveuglant avait illuminé la passerelle.
- Six-Cinquante, donnez-moi le relevé des dégâts, estimation de la déviation de la trajectoire.
- Les senseurs sont encore brouillés par la force de l’explosion, annonça Leonid Maxibestov, officier en charge du réseau de détecteurs.
- Ah, c’est qu’elles sont pas mal du tout, ces petites torpilles de 55 ! Faisons une passe rapide à dix kilobrasses pour voir l’étendue du massacre.
- Compris capitaine.
- Je le sens mal... s’inquiéta Diana.
- Bah, ce n’est qu’une épave, tu vois bien. Et quand bien même il y aurait encore quelqu’un à bord, après ce qu’ils vienne de se prendre dans la gueule, je doute qu’ils...
- Capitaine, cria Six-Cinquante, je détecte l’émergence d’un puissant flux énergétique à l’intérieur de la cible.
- Comment ça ?
- L’analyse des données de tir confirme que la torpille a explosé contre un champ de force projeté à une demi kilobrasse de la surface, ce vaisseau est encore opérationnel !
- Mondieumondieumondieu... Mais qu’est-ce que... »
Deux éclairs jaillirent du béhémoth métallique à une demi-seconde d’intervalle, secouant rudement le Disko qui, protégé par ses propres systèmes de boucliers, n’en avait pas moins pris une belle baffe. Comme de coutume dans ce genre de situation, on pouvait compter sur le sang-froid, l’esprit de décision et l’habileté tactique du capitaine Punch pour survivre et dominer.
« Ah ! AAAAAAAAAH ! Tous aux chaloupes ! Le capitaine et les enfants d’abord !
- James, suggéra Diana d’une voix lasse, ne penses-tu pas qu’il est de ton devoir d’aller voir si des fois, il n’y a pas des blessés qui nécessitent ton assistance quelque part ?
- Euh... si bien sûr. Mais oui, bien sûr. Commandeur Kalliplokamos, je vous laisse la passerelle. Tâchez de faire au mieux.
- On va essayer. »
Ainsi sortit le capitaine, tandis que Diana prenait sa place.
« Deux torpilles en approche rapide.
- Mettez le cap droit dessus, bouclier en extension maximale, je veux un tir de barrage de tous les turbots-lasers.
- Eh ? »
Mais bien qu’il fut surpris par le caractère suicidaire de la manœuvre, Jeckle, le pilote attitré du Disko, n’en exécuta pas moins les ordres avec célérité, comme tout le personnel de la passerelle qui savait bien qu’en matière de tactique spatiale, Diana valait mieux qu’eux tous réunis. Le véloce vaisseau spatial fonça droit vers les deux petits points lumineux qui décrivirent une courbe mortelle avant de pointer vers eux. Toute l’habileté de la manœuvre apparut bientôt lorsque le tir de barrage des quatre turbots-lasers frontaux put prendre pour cible des objectifs certes petits, mais immobiles. L’une des deux torpilles ennemies vola en éclat à trois kilobrasses de l’astronef sauvageon, la seconde se faufila entre les tirs mais se fracassa sur le champ de forces, ne provoquant qu’une légère explosion due à sa charge propulsive.
« C’est bien ce que je pensais, elles étaient programmées pour exploser à courte distances. Faites un passage en accélération maximale le long de la coque ennemie pour les empêcher de nous verrouiller, lancée une bordée à puissance maximale sur les tourelles arrières dès que nous les aurons dépassés. »
Les flancs ravagés de l’interminable épave passèrent à toute vitesse sous les flancs du Disko, révélant ça et là des superstructures étrangement fonctionnelles. Conformément aux ordres, PTB lança une puissante décharge coordonnée des quatre tourelles arrières qui firent vibrer l’âme boisée de leur embarcation.
« Le champ de force est encore en place, il dévie tout bombardement.
- Eloignons-nous vite en virant franchement, autant éviter leurs tirs. Je veux un rapport d’avaries. Est-ce qu’ils nous suivent ?
- Négatif capitaine, ils poursuivent leur trajectoire.
- Donc, ils sont bien décidés à tomber sur Yshaloth. Ce n’est pas un hasard, c’est une attaque délibérée. Jeckle, mets-nous sur une trajectoire parallèle, à environ cent kilobrasses. »
Ils zig-zaguèrent, évitant sans difficulté les tirs assez approximatifs de leur adversaire, qui ne semblait guère être disposé à les poursuivre. Ils se mirent donc hors de portée.
« Aucune avarie, pertes état néant.
- Ah tiens, c’est bien la première fois.
- Oh, la bonne nouvelle ! S’émerveilla le capitaine Punch, qui pointait sa tête par l’écoutille.
- Tu peux revenir James, les méchants sont partis.
- Super. Eh bien mes amis, que d’aventures !
- Un mobile en approche, annonça Six-Cinquante. On dirait que Flash Thunder (le héros de la galaxie) nous a rejoints finalement, dans sa jolie fusée spatiale.
- Bien, voyons s’il fait mieux que nous.
- Ne devrait-on pas le prévenir du danger ?
- Pourquoi ?
- James...
- Oui, oui... Goodnews, ouvrez une fréquence. »
Le capitaine Punch se tint bien droit sur la passerelle, rentra le ventre et prit son air le plus capitainal. L’image de son rival détesté apparut sur l’écran du kinématopraxinoscope. Les deux hommes ne semblaient guère s’apprécier, décidément.
« Capitaine Thunder, au-delà des différends qui nous opposent, je me dois de vous avertir que l’objet qui menace la planète Yshaloth n’est ni plus ni moins qu’un astronef hostile, certes endommagé, mais parfaitement en état de se battre.
- Nyx’d pfülsfgunk ! Zashydh habak nohobushoi.
- Ah, mais c’est vrai que cet abruti s’obstine à parler son sabir débile ! Ah, et l’autre abruti qui n’est pas là avec son traducteur... Non, mais n’allez pas par là, c’est dangereux !
- Nazsjibra tatsheraj !
- Non connard, pas par là, c’est... OH DUGLAND TU M’ECOUTES ?
- Dankadon...
- Espèce de fils de... »
Par quelque parentée intellectuelles, les deux capitaines parvenaient maintenant à se comprendre parfaitement par geste. Toutefois, le registre de leur échange était assez limité, et dès qu’ils s’écartaient du strict sujet de savoir si la mère de l’un était un babouin ou si l’autre était friand de ses propres excréments, l’incompréhension grandissait. Néanmoins, Flash Thunder comprit tout seul ce que Punch avait à lui dire lorsqu’un tir de laser ennemi lui fit sauter deux unités de bouclier. Il effectua une manœuvre de dégagement assez voisine de celle du Disko, qu’il rejoignit peu après. Entre temps, Punch avait fait mander Nalphex et son transducteur.
« Punch, misérable crotale, tu aurais dû me prévenir du danger ! Ta fourberie est sans nom !
- C’est vous les crotaux ! Je n’ai cessé de vous beugler de vous écarter. Vous n’êtes que des petits chacaux, des... des fennecs ! Voilà ce que vous êtes, toi et ton équipage de brigands aux mœurs douteuses, des fennecs !
- Sommes-nous là pour nous quereller stupidement ? Le danger menace Yshaloth, Punch, je sais que tu n’as cure du destin de millions d’innocents, mais pour ma part...
- C’est moi, le héros d’Yshaloth, mon bonhomme, alors je m’en soucie peut-être mieux que toi.
- Je te suggère une trêve dans notre querelle, le temps de trouver une solution à notre problème.
- Non, jamais de la vie, grigou. JE te propose une trêve. »

Les négociations furent rondement menées, et les deux équipages ayant l’expérience tactique requise pour arriver rapidement aux mêmes conclusions, ils se mirent vite d’accord pour lancer expédition commune. Après avoir analysé en détail les données recueillies lors des deux brefs échanges de tirs, ils durent se rendre à l’évidence que leurs armes n’étaient pas de nature à transpercer les puissants boucliers de l’épave géante, qui semblaient se déployer à leur approche. Toutefois, le Disko disposait d’un équipement qui pouvait faire la différence : la machine à woup. Certes, la Fusée Cosmique du Fabuleux Flash Thunder (la FCFFT) était équipée d’un téléporteur électroplasmique à diffusion de phase, dont les caractéristiques l’apparentaient a priori beaucoup à son homologue de l’Astrocorps, mais il fonctionnait selon les principes de la science profane et, de ce fait, était sensible aux champs de force déployés par l’épave, ce qui au mieux empêcherait l’expédition d’une équipe, au pire la ferait arriver sur place sous forme de petits dés sanguinolents de 3,8 mm de côté. La machine à woup, de son côté, était purement magique, et de ce fait, n’avait que peu de risques d’interférer avec les défense adverses.
C’est du moins ce sur quoi tout le monde comptait.
C’est donc dans le Disko que s’assembla l’équipe d’intervention mixte, composée de Punch flanqué de son inséparable Nalphex, de Aalphz, compagne et garde du corps du capitaine, du sergent Tom Target, de la sécurité du Disko, et du côté des Yshalotiens, de Zladko Zarkoff, le sanguin mécanicien, de l’androïde Slogo et bien sûr, de Flash Thunder lui-même.
Le huitième passager de cette expédition, cocon de fer boulonné assujetti sur un berceau de bois, était une charge cantique stratégique de 73 kilotonnes.
Tags: sauvageons
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 48 comments