aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Postons sérieusement sur un sujet futile

Les considérations politico-économiques qui sous-tendent la prélogie de Star Wars ne sont pas explicitement données, toutefois il est possible de déduire une situation générale des quelques éléments dont on dispose au début de la Menace Fantôme.

Le déroulant indique :




Il s'agit donc de taxes sur les routes commerciales. Qui lève ces taxes ? De prime abord, on peut supposer qu'il s'agit de la République, l'autorité politique. Mais pourquoi donc, dans ce cas, la Fédération du Commerce est-elle mécontente ? Le blocus de Naboo vise-t-il à protester contre ces taxes ? C'est peu vraisemblable compte-tenu de l'éloignement de cette planète et de son peu d'intérêt stratégique. En avançant un peu dans le film, on constate que Naboo est située non-loin de l'espace Hutt et de la planète Tatooine, connue pour abriter les forbans "les plus infâmes de la galaxie". Un repaire de traficants, de contrebandiers. Mais un contrebandier n'a pas de sens sans taxe, n'est-ce pas ?


Voyez maintenant l'état déplorable du "croiseur" républicain qui transporte les deux jedi, un modeste vaisseau sans commune mesure avec les monstres que l'on verra plus tard dans la série. Notez qu'il entre sans peine dans le hangar du vaisseau de la Fédération. Il est clair que la République manque de moyens, contrairement à la Fédération, qui prospère. On peut alors s'interroger sur la nature de ces taxes, et sur le partage du gâteau entre les deux entités.

En outre, le fait est que la Fédération dispose d'une armée, c'est incongru. A aucun moment, les Jedi ne semblent surpris de l'existence de ces forces, que l'on devine donc parfaitement légitime et acceptée par la République. A quoi peut-elle donc servir ? Selon toute logique, à assurer la sécurité des routes commerciales exploitées par la Fédération. Comment sont-elles financées ? Sans doute par les fameuses taxes. En tout état de cause, la République a sous-traité la tâche de police à la Fédération, soit en lui rétrocédant une partie des taxes qu'elle perçoit, soit plus probablement en sous-traitant aussi la collecte de ces taxes. La Fédération du Commerce agit donc comme une entité politique se substituant à la République là où elle est affaiblie, monnayant auprès des systèmes de la bordure la protection fournie par sa force militaire.

A ce titre, il n'y a rien de vraiment surprenant ni d'illégitime à la sécession des séparatistes dans l'épisode II : qu'est-ce que la République apporte encore à ces mondes de la Bordure ? En quoi est-elle légitime, puisque ce sont des forces privées qui sont chargées de faire appliquer la loi ? Lorsqu'on lève l'impôt et qu'on a une armée, on peut à bon droit se considérer comme un état souverain et agir comme tel.

Bien sûr, vu depuis un monde de la bordure, la situation est différente. On peut comprendre que les citoyens de Naboo n'aient eu aucune intention de payer des taxes à la Fédération, sur laquelle ils n'ont pas d'autorité politique puisqu'elle semble plus ou moins autonome vis-à-vis de la République et délivrée de l'autorité du Sénat. Dans cette optique, qui les blâmerait d'aller faire du commerce de façon informelle avec les systèmes voisins ? Paradoxalement, sous la loi des Hutts, le commerce semble plus libre et plus profitable.

D'où l'agacement bien compréhensible de la Fédération qui, dans ce blocus de Naboo, a sans doute voulu faire un exemple. Nul doute, en effet, que ces mêmes calculs se sont répétés un peu partout dans les régions périphériques de la Galaxie, et que nombre de planètes se sont livrées à ce genre de trafics, menaçant la rentabilité des cartels commerciaux. L'absence de force armée protégeant la planète d'Amidala a sans doute été un important critère dans le choix des Neimodiens.

En tout état de cause, et comme le fait d'ailleurs remarquer Amidala elle-même, il n'y a pas dans ce conflit de bon ou de mauvais, il n'y a que des malentendus. Et un seigneur Sith.

C'est fou les trésors de profondeur que l'on trouve en grattant sous la croûte de Star Wars.
Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 37 comments