aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

La geste de Zargomax le Noir


- Ah, doux parfum de l'aventure qui m'appelle de bon matin... De très bon matin. Mon sacerdoce, en effet, m'impose de m'éveiller deux heures avant mes hardis compagnons, afin de préparer mes sortilèges. Eh oui ! C'est moi le sorcier du groupe.
- Bien, plongeons-nous dans nos précieux grimoires... Enfin, notre précieux grimoire, car pour l'instant, je ne suis qu'un mage de premier niveau, et je n'ai donc accès qu'aux sorts de premier niveau. Cependant, je ne désespère pas d'accéder bientôt au deuxième niveau de maîtrise de mon art, et d'accéder ainsi... à avoir le droit d'apprendre un autre sortilège de niveau 1, yippie !
- Aaaalors... voyons voyons... Alarme, Projectile Magique, Aura Magique de Nystul, Identification, Projectile magique, Message, Projectile Magique, Feuille Morte, Corde Animée, Projectile Magique... ah, quel choix cornélien ! Allez, soyons fou, je prends Projectile Magique ! Tremblez, mortels ! Ah ah ah !
- Ah, ce bon air vivifiant de la route, le parfum de l'aventure, la rude camaraderie du combat, l'exaltation qui s'empare de vous, rend moins lourd le fardeau et plus courtes les lieues. Je suis bien aise de n'être pas un guerrier comme ce bon Hrumf, et de ne pas devoir transporter tout un fatras de boucliers, d'armes et d'armures, pouah ! C'est tout juste si je porte mon grimoire. Et mon bourdon. Et mes composants de sort. Et mon familier. Et sa bouffe (des mouches). Et la vaisselle (parce que c'est moi qui fais la cuisine dans le groupe).
- Le choc ! Alors que nous atteignions enfin la clairière jouxtant l'entrée du Donjon de l'Eternelle Agonie, nous nous vîmes assaillis au débotté par un fort parti de cinq squelettes parfaitement effroyables ! Je suis légèrement pris au dépourvu compte-tenu de mon temps de réaction, mais je parviens néanmoins à analyser la situation avant la fin du round. Horreur ! Ces monstres, je le sais bien, résistent aux armes tranchantes ! C'est le moment ou jamais de faire la démonstration de la toute-puissance de ma sorcellerie ! Ababnozo abagnozo, perlihups barbatrups et zou, le projectile file droit vers le crâne d'un de ces décharnés ! Ah, on fait moins le malin, mécréant, non, tu n'as pas le droit de faire un save, tu te prends directement tous les dégâts, soient exactement TROIS POINTS DE VIE ! Le mort-vivant est presque achevé, j'exulte ! Je laisse mes compagnons régler les détails du combat et, sagement, me replies hors de portée, comme l'exige la tradition de ma classe.
- Je pavoise, ma participation active au combat me donne droit à une part du trésor, en l'occurrence, un anneau de bronze légèrement oxydé. Bon début. Je sens une légère animosité de la part de mes camarades, sans doute sont-ils jaloux ! A nous deux, maintenant, donjon putride !
- Vormivol notre voleur s'est isolé dans un coin de la clairière. J'ai cru tout d'abord qu'il cédait à l'appel de la nature, mais il s'avère que suite à la rude bataille que nous venons de livrer, il vient de passer au troisième niveau. Je suis content pour lui. Néanmoins, je me demande comment il se fait que ce malandrin soit déjà au troisième niveau et moi encore au premier, vu que nous avons commencé ensemble et vécu les mêmes aventures. Maintenant que j'y songe, Hrumf et Colibora (la druidesse) sont dans le même cas, et tous deux de niveau deux. Quelle est cette ségrégation ? Je m'ouvre de mes inquiétudes à Hrumf, qui me rétorque "ta gueule" avec sa malice habituelle. Il faudra que j'enquête.
- Après avoir allumé les torches et fait les prières rituelles à Glöbö-Zimbabouli, nous entrons enfin dans le vif du sujet autant que dans le souterrain. Ça sent le champignon. Fongoïde. Ah mes amis, quelle exaltation !
- Malédiction ! Alors que nous examinions une petite salle carrée de trois mètres sur trois aux murs ornés de bas-reliefs obscènes et blasphématoires figurant les orgies contre-nature d'hommes aux têtes d'animaux et aux corps de bêtes, nous sommes surpris incontinent par l'attaque d'un groupe d'humanoïdes d'aspect reptilien à la peau squameuse et à l'air du dernier fourbe. "Des hommes-serpents, nous sommes perdus ! " m'exclamè-je alors en sursautant, avant de me rendre compte qu'il ne s'agissait, fort heureusement, que de kobolds. Hélas, dans un mouvement incontrôlé causé par la terreur, voici que je chois dans une fosse profonde d'1,5m repérée auparavant, et perds ainsi un round complet ainsi qu'un point de vie. Misère ! Que vais-je faire, sans sortilège, réduit à la moitié de mes points de vie ?
- Courage, Zargomax, ne te laisse pas abattre ! Voici que, sorti de la fange ignoble, tu te dresses à nouveau contre le mal. Car seul celui qui baisse les bras est sans arme face à l'adversité. Prévoyant, je dispose dans mon sac à malice d'une ample provision de fléchettes ! Avisant les homoncules déjà compieusement navrés par mes compagnons, je jette mon mortel projectile qui, avec la force d'un éclair divin, se fiche sèchement une chair ferme et robuste. Hélas, c'est celle du bras de Hrumf, mon compagnon (j'ai fait un fumble). Par bonheur, il n'est que légèrement blessé, mais il me retourne un regard peu amène. Peste, me voici derechef bon pour la corvée de patates ce soir !
- Quoi ? Un kobold a réussi à passer le rideau défensif formé par mes compagnons ? Me voici soudain moi aussi dans la mêlée ! Certes, en tant que mage, je ne suis certainement pas le plus efficace à cet exercice, toutefois je ne suis pas tout à fait maladroit à la dague, il l'apprendra à ses dépens. Oui, dagobaï toi-même, affreux nabot. Approche, ta dernière heure à sonné !
- Bon, vu qu'on est encore en début de partie, est-ce que je peux faire un reroll ? Cool. Non, pas magicien. Barbare. Demi-orc. Ou nain. Ouais, non, finalement c'était une mauvaise idée.

Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 28 comments