aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Vive le plan Woerth pour les retraites

Ah les cons !

Oui, les cons, et je le clame bien haut, moi, Asp Explorer, je soutiens la réforme des retraites et appelle MM. Fillon et Sarkozy à ne pas céder devant la très modérée pression de la rue. Oui, je suis sincère. Non, je n'ai pas perdu l'esprit. Je vous explique.

J'ai 40 ans. J'ai commencé à travailler tard, avec la réforme courageusemaisnécessaire, je vais donc partir à la retraite à l'âge canonique de 67 ans. Comme nos politiciens sont bien connus pour en faire pas assez, une autre retraite courageusemaisnécessaire va sûrement être nécessaire (et courageuse) dans les années à venir, on va donc arrondir à 70 ans. Ça me fait encore 30 ans à gratter du cobol.

Oui, parce que moi, je suis informaticien, je fais des programmes quoi. Je ne sais pas si vous avez déjà essayé, mais c'est quelque chose d'assez compliqué, c'est difficile, ça demande de la concentration, de la vivacité d'esprit, c'est un vrai travail intellectuel. Et je sens bien du reste qu'à 40 ans, c'est moins facile qu'il y a dix ans, j'ai plus de mal, je peine, je n'ai plus la souplesse mentale de quand j'étais jeune. C'est normal, je vieillis. Je sais bien que je ne pourrai pas faire ce boulot jusqu'à 70 ans. Vous avez déjà vu un informaticien de 70 ans vous ? Évidemment que non. C'est vraisemblable que mon employeur va me pousser vers la sortie dès que je ne serai plus en état de faire utilement mon métier, ce qui est du reste normal, c'est une entreprise, c'est pas l'armée du salut. Et de toute façon, je vous le dis tout net, il est hors de question que je bosse jusqu'à 70 balais comme un con, je n'en ai tout simplement pas envie.

Et donc, je vais me retrouver "à la retraite" vers 55-60 ans, comme ça se fait aujourd'hui. La seule différence, c'est que je ne toucherai pas ma "retraite". Je toucherai d'abord le chômage, puis le RSA, et ensuite le minimum vieillesse, bref, à peine de quoi survivre de la charité publique. Et puis à 70 ans, je toucherai enfin quelques subsides de la caisse de retraite des cadres, juste avant de mourir, mais il est certain que je ne pourrais pas profiter de mes dernières années de bonne santé pour faire le tour du Maghreb en camping-car, m'initier au parapente ou bricoler la résidence secondaire que je n'aurai jamais les moyens de me payer de toute façon.

C'est ce qui m'attend, j'en suis conscient, et c'est ce qui attend tous les travailleurs de ma génération. Et c'est pour ça que depuis douze ans que je bosse, je mets de côté un tiers de mon salaire environ et je le stocke à la bourse, où mon pécule m'assure bon an mal an une petite rente qui sera bien appréciable dans vingt ans, quand je serai un vieux sans le sou. C'est ça, ma retraite, c'est avec ça que l'âge venant, je ferai le tour des bordels de Thaïlande pyramides Mayas dont l'architecture diverse et chamarrée me passionne au plus haut point.

Oui, mais alors, pourquoi soutiens-je la réforme ?

Le problème des retraites, je me souviens que mon prof d'histoire-géo nous en avait parlé en cours au lycée, c'était il y a plus de vingt ans, donc ce n'est pas vraiment une surprise pour moi. La pléthorique génération de nos parents a cotisé pour nos grands-parents, qui partaient à la retraite à 65 ans et décédaient à 70. Nous, on cotise pour nos parents qui partent à la retraite à 60 ans et nous quittent à 75, et nous sommes bien moins nombreux qu'eux, plus frappés par le chômage et moins bien payés qu'eux-mêmes à leur âge, donc c'était clair que le système allait exploser en vol. Et ça, tout le monde l'a compris, jeunes comme vieux. Surtout les vieux d'ailleurs. Enfin, "les vieux", ce sont les travailleurs de 50-55-60 ans. Ceux-là, ils ont un problème, ils ont la flemme de travailler trois ou six mois de plus, et comme l'échéance est proche... S'ils défilent, ce n'est pas pour protéger "les" retraites, c'est pour protéger LEUR retraite. Ils savent que la réforme est inévitable, ils espèrent juste la différer assez pour que EUX ne soient pas concernés, pour que ça tombe sur les suivants.

Notez que je ne leur jette pas la pierre, je ferai pareil à leur place. Chacun défend son beefsteak, c'est humain. Du reste, c'est ce que je fais ici. Parce que bien sûr, plus la réforme est différée, plus elle coûtera cher. Cher à qui ? Cher aux actifs. A moi, donc. Plus la réforme est différée, moins j'aurai d'argent à mettre de côté pour ma retraite. Ce n'est pas mon intérêt.

Voici pourquoi je soutiens le gouvernement et vous engage à examiner avec soin où se trouve votre intérêt avant d'emboucher les trompettes pratiques de l'anti-sarkozisme primaire.
Tags: vive sarkozy
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments