aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Conspiracy V


Ce fut épique.

Alors voilà, j'avais dans l'idée de watercooler Igor. Je crois qu'à la question "pourquoi ?" la réponse la plus appropriée serait "ta gueule". Toujours est-il que je partais avec un petit problème.

Comme vous le savez, je suis doté d'une carte Radeon HD 4770, qui n'est pas ce qui se fait de plus répandu. Du coup, il n'existe pas de waterblock complet couvrant la carte. Donc, je me rabats logiquement sur un waterblock GPU seul, quitte à recouvrir les mémoires de ces très esthétiques petites ailettes bleues autocollantes qu'on peut acheter un peu partout. Oui mais voilà : la 4770 n'a même pas les trous à l'espacement standard ! Ils sont sur un carré de 43 mm de côté, et du coup, même les waterblocks génériques sont trop larges. Il existe bien des bidouilles mais la partie "rapez les trous pour les agrandir" m'a refroidie, donc j'étais bien en peine. Jusqu'au jour où j'ai vu le Zalman ZM-GWB3.

Vous avez vu les oreilles ? Sympa non ? On peut visser où on veut ! Après avoir fait de savants calculs pour connaître la taille précise de ces orifices au vu du schéma, j'en concluais que ça allait le faire et commandais la merveille.

Voici comment ça se présente :






Une fois vissé sur la carte, ça tient parfaitement, y'a pas de problème.



Y'a juste un truc, c'est que j'ai choisi un diamètre de tuyal de 10/13, or, le ZM-GWB3 n'accepte que du 8 ou du 9 de diamètre interne. Du coup, j'ai été obligé de bricoler des adaptateurs avec du tuyau qui vient de chez le BHV (!).



En tout cas, le test de fitting étant bien réalisé, j'ai commandé le reste du matos. Le radiateur :



Magicool slim 240.



Les ventilos sont des BeQuiet SilentWings de 140. Ce sont normalement des ventilos de boîtier, mais contrairement à ce qu'on peut lire ici ou là sur les forums, on peut très bien les fixer sur un rad.



La preuve. Non-figuré ici, un duplicateur molex 3 pins pour commander les deux ventilos ensemble, une rallonge et quatre petits pieds en caoutchouc achetés au BHV et collés à la cyanolite.

Le gros du matos :



Le tuyau c'est du Tygon, j'allais pas mégoter là-dessus.



Le waterblock est un EL-supreme LT en nickel avec top en acétal, comme ça on voit ce qui se passse dedans.



La pompe, c'est carrément une Laing D5 (ici rebrandée Swiftec MSC655), le modèle à variateur.



Que je démonte...



...que je remonte sur une espèce de petite jupe...



Et que je fixe dans un réservoir XSPC dédié tenant dans 2 baies 5,25. Réservoir qui s'avèrera être une grosse merde (voir plus loin).



Je visse la façade en alu brossé noir (il y en a une autre en argent dans le package, mais bien sûr, Igor est noir). Sinon, j'ai aussi reçu du petit matériel.



Je monte les embouts sur le réservoir.



Moment émouvant : le test en eau ! Avec juste la pompe, le réservoir et le tuyau.



Insertion du bloc dans le PC.



Après "un peu" de montage, le circuit est prêt. Je teste, il est étanche ! (après que j'eus colmaté la fuite mais c'est une histoire un peu trop longue pour que je la raconte ici)



Vid :



Je laisse circuler. Notez qu'au bout d'un moment, je prends confiance (le sac plastique et la bassine ont disparu). C'est l'opération de débullage.



Montage : la dépose de mes ventirads se fait sans trop de difficulté, de même que la fixation des waterblocks. C'est l'heure de vérité : pour plus de sécurité, j'ai underclocké mon CPU à 2,58 GHz -> moins de chaleur en cas de problème. Toutefois, un coup de CPU-Z / GPU-Z me rassure vite : mes composants sont au frais, mon watercooling fonctionne. Seule la température système (carte mère) me soucie encore, elle dépasse les 50° alors qu'avant elle atteignait péniblement les 40. C'était que le Zalman soufflait dessus, sans doute. Rien d'alarmant, mais bon...

Bref, il est pas beau ?



Dire qu'ils ont fait ça sans connaître la roue...



Bon, c'est un peu le merdier à l'intérieur.



En tout cas, ça tourne. Test de charge 5 minutes sous Orthos :

Avant :


Après :


Moralité :

Igor est loin d'être silencieux, comme c'était pourtant le but de la manœuvre. La faute en revient à cette saloperie de réservoir XSPC qui a deux défauts. Tout d'abord, il n'absorbe pas les vibrations de la pompe. Au contraire, il est super rigide et super bien boulonné à la D5, du coup tout le chassis vibre à basse fréquence. Il y a bien des petites rondelles en caoutchouc sur les côtés, mais elles sont inefficaces (j'ai d'ailleurs passé une heure à les raboter au papier de verre pour que le réservoir rentre dans la baie).

L'autre grief que j'ai vis à vis de ce réservoir est plus fondamental. Vu comme il est fait, l'eau en retour arrive directement dans l'admission de la pompe. Du coup, les bulles sont ré-injectées dans le rotor, où elles glougloutent. Visiblement, les gens de XSPC n'ont pas vraiment saisi la raison d'être des réservoirs de watercooling, à savoir : piéger les bulles pour qu'elles n'aillent pas dans la pompe. C'est quand même triste.

Sinon, le circuit a consommé bien moins d'eau déminéralisée que prévu (j'ai pas mis d'additif par crainte des inondations de produit bleu). J'avais acheté 2l, au final j'ai consommé 700 ml. En revanche niveau tuyau, il me reste sur les bras un pauvre rogaton de 15 cm, sur les 3m que j'avais commandé en me disant "t'es fou, 2m c'est laaaaaargement assez". Je dois aussi signaler que niveau consommation, le wattmètre n'a pas bougé, mon UC consomme toujours dans les 110W en idle, la pompe en plus compensant donc les ventilateurs en moins.

Au final, j'ai passé un week-end éprouvant, je me suis soigneusement poncé les doigts au papier de verre, ma chambre est en bordel et mon CPU est à 23°. And I lol at the face of yous.
Tags: hard gonzo
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 23 comments