aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Conspiracy VII

Je ne sais pas si je vous ai déjà parlé de mon PC ? Je l'ai surnommé "Igor". Maintenant que j'ai enfin une machine digne d'un homme, j'ai quelques explications à vous fournir sur son fonctionnement.


euh... ouais, c'est un néon UV...

Sur la photo ci-dessus, vous noterez qu'il y a une grosse pièce de métal au milieu de mon circuit de watercooling. C'est le bloc de purge. Il se compose d'une pièce en T (qui a fui sa mère au moment du montage) équipée de trois robinets montés sur joints rotatifs. Le but de ce système est double : en premier lieu, il me permet de vidanger le circuit sans avoir à débrancher un tuyau à la sauvage. En effet, la purge peut s'effectuer par simple ouverture du tuyau bas (déposé ici sur l'alimentation). Pour plus de sécurité, j'ai fixé à son extrémité un bouchon prévu pour. Mais le bloc de purge a une autre fonction : il permet d'isoler une partie du circuit si je veux y installer autre chose sans avoir, précisément, à le vidanger. Il me suffit de couper les deux robinets, et d'ouvrir (ça m'a été utile pour me débarrasser d'un tuyau en trop que j'avais mis là).

Ceci étant dit, observons maintenant la circulation de l'air. Vous avez peut-être noté que j'avais obstrué des ouïes latérales avec du scotch argenté. C'est volontaire. En effet, depuis que j'ai installé mes trous au sommet, avec mes deux 140mm qui aspirent, la caisse fonctionne en dépression, c'est à dire que le 140 frontal ne suffit pas pour compenser l'aspiration des deux ventilateurs du radiateur, plus le 120 à l'arrière. Du coup, de l'air rentre par les aérations arrières (la découpe en hachure vient des caches natifs de Lian Li, c'est pas du mod à moi). Alors, pourquoi boucher ces ouïes ? Et pourquoi avoir enlevé le cache en bas ? Eh bien, c'est pour obtenir le maximum de flux d'air provenant du bas, de manière à ce qu'il refroidisse naturellement les mofsets/mémoires de la carte graphique ainsi que l'alimentation, qui est passive. Du coup, il va falloir que j'installe un filtre à poussière "fémézon", je sais pas encore comment.

Sinon, j'ai branché ma pompe sur le rhéobus, je peux donc la commander depuis le panneau frontal (ce qui ne sert pas à grand chose mais c'est marrant). Le prochain petit chantier consistera à installer un débimètre et à le raccorder au rhéobus, ce qui n'est pas de la tarte. En effet, les débimètres sont conçus pour remonter l'information à la carte mère, ils sont donc équipés de connecteurs 3-pins genre ventilateur, avec deux fils d'alimentation et un fil de données. Or, les quatre voies de mon rhéobus étant occupées, il va falloir que je branche les deux fils d'alim du débimètre à la carte mère, et le fil de donnée dans le connecteur 3-pins de la pompe, en lieu et place du fil de donnée qu'elle n'a pas, la pompe. De belles séances d'épissures en perspective.

A terme, j'achèterai un réservoir pour remplacer cette grosse merde vibrante et j'y suspendrai la pompe. Et je ferai quelques travaux purement cosmétiques sur le côté droit.

Maintenant, les quelques leçons que j'ai tirées de mes aventures watercoolesques :
- Utiliser du fluide de watercooling du commerce, et ne pas essayer de bricoler le sien à soi, c'est tout pourri. Le glowing colorant ne glow correctement que quelques heures avant de faire du caca, et l'additif anti-corrosion ne m'inspire pas une confiance immodérée. Je n'ai qu'une hâte, faire ma première vidange pour remplacer ce liquide douteux par quelque chose d'honnête.
- Le Tygon 10/13, c'est joli, mais c'est mou, très mou ! J'aurais mieux fait de rester sur ma première idée, le 8/11.
- Moins longs, les tuyaux !
- Une pompe, ça ne se visse pas à un réservoir. Ça ne se visse à rien, une pompe. Ça lévite ou ça s'immerge.
Tags: hard gonzo
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 7 comments