aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Solon gros con

C'est quoi, réussir sa vie ?

Gagner beaucoup d'argent ? Avoir une jolie femme, une maîtresse cochonne et plein d'enfants ? Un pavillon Catherine Mamet dans les Yvelines avec un puits en pneus, une balancelle rouge et des nains de jardin ? Posséder une Porsche ? Une Ferrari ?

Ça dépend des gens, bien sûr. Chacun voit midi à sa porte, chacun juge sa vie à l'aune de ses préjugés. Ainsi, Crésus, tyran de Lydie, donna-t-il asile au sage Solon, législateur d'Athènes. Crésus, dont la richesse est devenue proverbiale, l'étala avec ostentation devant le digne grec, qu'il reçut comme un prince. Puis, il lui demanda qui était, selon lui, l'homme le plus heureux du monde. Le lydien, bien sûr, s'attendait à ce que Solon le cite, lui, Crésus, mais au lieu de complaire à son hôte, Solon cita un obscur citoyen d'Athènes, du nom de Tellos. Pourquoi celà ? Eh bien parce que, rapporte Hérodote, " Tellos, citoyen d'une cité prospère, avait eu deux fils beaux et vertueux, et il a vu naître chez eux des enfants qui, tous, ont vécu ; puis, entouré de toute la prospérité dont on peut jouir chez nous - à Athènes - il a terminé sa vie de la façon la plus glorieuse : dans une bataille qu'Athènes livrait à ses voisins d'Eleusis il combattit pour sa patrie, mit l'ennemi en déroute et périt héroïquement; les Athéniens l'ont enseveli aux frais du peuple à l'endroit même où il est tombé, et ils lui ont rendu de grands honneurs. " Crésus, contrarié, demande alors qui était le second homme le plus heureux du monde. Solon cite alors deux jeunes frères d'Argos, nommés Cléobis et Biton, vainqueurs aux Jeux, qui moururent assez mystérieusement dans la fleur de l'âge, après avoir passé la nuit au temple d'Argos. Mécontent de n'être pas même second à cette compétition, Crésus s'emporte. Solon lui explique alors que la vie est inconstante, le destin toujours changeant, et que lui-même, tout puissant qu'il fut - Crésus régnait alors sur toute la façade occidentale de l'actuelle Turquie - il n'était pas à exclure que le sort le frappe un jour. En somme, le sage Solon pensait prématuré de juger qu'un homme avait connu une vie heureuse avant que l'intéressé ne l'ai achevée (pensée que Solon eut tout loisir de méditer quelques années plus tard, lorsqu'il fut devenu esclave du perse Cyrus qui l'avait défait).

Cela dit, n'en déplaise à Solon et malgré l'estime que j'ai pour Hérodote, on peut quand même dire que quand on est un gros geek watercoolé et qu'on parle de vous dans Wikipedia, c'est qu'on a réussi sa vie.
Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 14 comments