aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Ouais, encore un jour férié !



Georges Frêche s'en est allé. Cerné par les troupes de l'Armée de Libération du Bon Goût et de la Pensée Juste, le Führer du Languedoc-Roussillon s'est donné la mort dans son bunker en compagnie de sa maîtresse Eva et de son chien Blondie. L'abominable tyran montpelliérain emporte avec lui dans la tombe le secret de son ignominie toujours renouvelée, de cette vilénie abjecte, de cette cacaïtude qui défie le vocabulaire français et qui fit dire à Raymond Aron : "Pouah". C'est donc avec soulagement que le peuple soudain libéré du joug écrasant du dictateur national-frêchiste est descendu dans la rue autant que la liesse pour fêter comme il se doit cette heureuse nouvelle, conspuer la mémoire du défunt et pendre quelques collaborateurs n'ayant pas eu la présence d'esprit de fuir en Amérique latine. "Mais le ventre est encore fécond dont est issu la bête immonde", nous met en garde Bernard-Henri Velib, et ne baissons pas la garde, combattants de l'anti-nazisme ! Partout, tapis dans l'ombre, ils veillent, prêts à surgir de leurs tanières putrides...

-oOo-


Ah, si les sites web disaient la vérité...

Tags: news
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 3 comments