aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

J'aime l'odeur de la poésie au petit matin



Brise marine

La chair est triste, hélas ! et j’ai tué tous les monstres.
Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que les aliens sont ivres
D'être parmi l'écume inconnue et les cieux !
Rien, ni les bananeraies reflétés par les yeux
Ne retiendra ce cœur dans la mer qui se trempe
Ô nuits ! ni la clarté déserte de ma torche
Sur le vide 4x4 que la blancheur défend,
Et ni le général Kyong riant comme un dément.
Je partirai ! Steam balançant ta publiciture !
Lève l'ancre pour une exotique nature !
Un Ennui, désolé par les cruels espoirs,
Croit encore à l'adieu suprême des TACATACATAC
RATATATATATA crève saloperie CREVE !
RETOURNE SUR TA PLANETE, METEQUE ! Où j'en étais ?
Blablabla suprêmes mouchoirs
Et, peut-être, les mâts, invitant les hélicos
Sont-ils de ceux qu'un vent penche DANS TA GUEULE !
Bouffe mon gauss, trouduc, la Terre aux Terriens !
Perdus, sans mâts, sans mâts, ni fertiles îlots...
Mais, ô mon cœur, entends le chant des matelots !
Qui crient "non non pitié pas dans la tête"
quand tu les vises avec ton fusil sniper, les cons.
Et toi, face de poulpe, dégage de ma planète !
LES TERRIENS D'ABORD, LES ALIENS DEHORS !


(Mal armé)
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 10 comments