aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Matière noire

Quel obscur secret se cachent derrière les joyaux scintillants des galaxies ?

C'est la question qui se pose à la communauté scientifique depuis que, analysant finement les décalages spectraux et comparant les résultats avec les simulations numériques, les astronomes se sont rendu compte d'anomalies dans la vitesse de rotation des étoiles.En effet, au sein d'une galaxie, la vitesse des étoiles orbitant autour du centre devrait logiquement croître depuis la valeur zéro (pour une étoile au centre de la galaxie) jusqu'à un maximum, puis décroître lentement à mesure que l'on s'éloigne et que la gravité diminue. Or, il n'en est rien : si les vitesses de rotation observées s'accordent avec la théorie jusqu'au maximum de vitesse, à partir de là, elles restent constantes, comme l'illustre le schéma ci-dessous.


Les astronomes ont expliqué ce phénomène en introduisant une théorie surprenante : il y aurait, autour des galaxies, un halo de matière sphérique, invisible, transparent, mais bien réel et dont la masse perturberait la matière visible des galaxies. Plus surprenant encore : pour obtenir de tels effets, il faudrait que ce halo invisible soit au minimum quatre fois plus massif que le reste ! Oui, l'univers observable ne représenterait qu'un cinquième de l'univers total, le reste étant désigné sous le terme de "matière noire".

Cette théorie a toutefois l’inconvénient de ne rien dire sur la nature de cette matière. Trous noirs primordiaux ? Bosons de Higgs ? Particules exotiques ? L'énigme est totale et résiste jusqu'ici à l'analyse, allant même jusqu'à suscité les moqueries des esprits forts qui ne voient dans la matière noire qu'un aveu d'échec de la physique moderne face à un phénomène inexplicable.


Simulation de répartition de la matière
noire dans le groupe local.

C'est pour débrouiller cette situation que mon équipe a lancé un programme de recherche et a fait une découverte qui va bouleverser notre compréhension du monde. En effet, le poids écrasant des halos galactiques serait entièrement explicité si l'on considère que la matière noire, c'est ta connerie.

En effet, c'est pas seulement que tu es con, c'est surtout que ta connerie est d'une nature cosmologique. On a longtemps considéré la connerie comme une variable dépourvue de masse, oubliant que rien, dans l'univers, n'est totalement dépourvu de masse et d'énergie. Ainsi, en attribuant une valeur de masse précise au conon (la particule élémentaire de ta connerie), on arrive à reproduire par simulation le comportement effectif des galaxies. La constante de Grapowski Ў, ou masse du conon au repos, serait de l'ordre de 3,2 105 eV, valeur donc très faible, mais compensée par le nombre fabuleux de conons qui emplissent l'univers.


Première mise en évidence du conon par
l'équipe de Carlo Rubia au CERN en 1982

Bien sûr, un argument de poids a été levé contre la TC-theory, à savoir que ta connerie est émise depuis ta personne et depuis ta naissance, et par conséquent, n'a pas eu le temps de se propager au-delà d'une sphère de quelques parsecs autour du système solaire. Il est donc impossible que ta connerie ai pu avoir le moindre impact sur la galaxie, ni a fortiori sur les astres distants. En outre, l'étude de spectres de galaxies lointaines indique que les halos galactiques se sont probablement formés au début de l'univers, il y a 13 milliards d'années, époque bien antérieure à ta naissance. C'est ce que l'on appelle le paradoxe AEG (pour Asp Explorer / Grapowski, du nom de votre serviteur et de Zbigniew Grapowski, professeur à l'Université Lavrenti Beria de Cracovie que j'ai inventé pour l'occasion dans une tentative pathétique pour faire croire que je ne suis pas le seul à adhérer à ces théories débiles).

Cependant, les avancées récentes de la théorie des groupes indiquent que les conditions limites à l'équation de Dilbert autoriseraient dans certains cas, pour les particules de spin demi-fractal (c'est le cas du conon), une brisure de symétrie de type DTc induisant une propagation ubiquitaire des propriétés quantiques à tout l'espace des phases. Ceci impliquerait alors que ta connerie se soit répandue dans l'univers, non seulement dans l'espace, mais aussi dans le temps, et ce jusqu'à l'instant zéro du big bang (une théorie qui aurait du reste des implications fascinantes sur les origines de l'inflation primordiale, mais là n'est pas l'objet du présent article).


Diagramme de Feynman de désintégration du conon

Et c'est pour ça que ta connerie est présente partout dans l'univers depuis la nuit des temps.
Tags: science
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 15 comments