aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Mise en oeuvre du CTS

" ...sur la pondération en terme de ration coût/développement. Enfin, je voudrais aborder avec vous les résultats de l'audit que Carterton & Mashpaper a mené en mars au sujet de la productivité des développeurs IT.
- Ouille, ne dirent alors pas les chefs de secteur IT de Twingerlings Associates, car ça ne se faisait pas d'émettre ce genre d'opinion durant le traditionnel IT First Wednesday Meeting de John Pierpont Papierciseaux, le légendairement peu rigolo PDG de Twingerlings Associates.
- Cette étude globale, menée simultanément auprès des DSI de la plupart des établissements de la place, a mené à une première série de conclusions tout à fait intéressantes que je souhaiterais partager avec vous. Encore une fois, il s'agit de résultats préliminaires. Globalement, donc, il semblerait que la partie IT du process banque-assurance constitue encore le principal centre de coût de notre activité, et qu'il y aurait là des gisements de productivité à explorer, en effet, le ratio entre le ROE/JH et la matrice de Cooke avoisine en effet les 67%, ce qui est modeste et mériterait d'être amélioré. Mais cette situation est particulièrement préoccupante dans le cas de Twingerlings Associates, puisque notre ratio ressort à 52% seulement, ce qui fait de nous les deuxièmes plus mauvais de la place. C'est inacceptable !
- Merde, ne dirent pas les chefs de secteur IT de Twingerlings Associates, on va morfler.
- Fort heureusement, cette excellente étude nous fournit des débuts d'explication de ces chiffres médiocres, des pistes d'amélioration de la rentabilité de nos activités. En gros, voici ce que l'on peut synthétiser.
- Aïe, on va encore nous pondre une norme à la con, un système bidon venu des Etats-Unis, un logiciel-miracle et tout le merdier, moulèrent-leurs-gueule les chefs de secteur IT de Twingerlings Associates.
- Pour résumer, il semble que la mal-qualité du travail que vous nous fournissez provienne du fait que, je cite, "les collaborateurs ne sont pas autorisés à produire un travail de qualité", que "l'irruption de tâches non-productives perturbe le développement au sein des équipes" et que "l'omniprésence des processus d'audit, contrôle, validation et sécurité est perçu par les ressources comme un harcèlement injustifié qui entraîne à moyen-terme démotivation, absentéisme et cynisme au travail".
- Gug ? Ne firent pas tout de go les chefs de secteur IT de Twingerlings Associates, estomaqués qu'un cabinet d'audit ose asséner ce genre de vérité. Sans doute un jeune auditeur idéaliste avait-il perdu la raison...
- En vertu de quoi, j'ai bien compris qu'il y avait un axe immédiat d'action pour améliorer tant la productivité que la qualité, à savoir, viser à réduire autant que possible les procédures non-productives, au moins au niveau des opérateurs, afin, si je puis m'exprimer ainsi, de supprimer la paperasse."
Des sourires incrédules naquirent sur les visages des chefs de secteur IT de Twingerlings Associates. Y aurait-il un espoir chez Twingerlings Associates ? Une chance de changer les choses, et pour une fois, dans le bon sens ? Ce serait bien la première fois depuis vingt ans.
" Girardon, vous m'aviez adressé un mémo je crois, il y a six mois, qui évoquait plus ou moins à mot couverts ce genre de problématique, je me souviens bien ?
- Euh... oui...
- Bien, puisque le sujet vous intéresse, vous allez monter un groupe de travail transverse afin d'identifier les procédures pouvant faire l'objet d'une abrogation ou d'un allègement, la pédagogie de ces méthodes auprès des équipes, la transition, bref, je vous laisse piloter. Je compte sur vous Girardon, ne me décevez pas.
- Non, monsieur le Président Directeur Général, vous pouvez compter sur moi !
- Bien. Je reviens de vacances en octobre, nous verrons où vous en êtes de vos travaux. "

Trois mois plus tard, dans le bureau lambrissé de soieries gansées aux damasquinages iridescents de John Pierpont Papierciseaux :
" Alors, Girardon, cette réforme des procédures, ça avance ?
- Tout est en place, monsieur le Président Directeur Général !
- Déjà ?
- J'ai pensé que compte-tenu de l'importance que revêtait le sujet à vos yeux, et eus égards aux gains de productivité à attendre, il aurait été dommage de remettre à la fin de l'année une réforme, car dans ce cas, les effets sur la rentabilité du capital engagé n'auraient pu apparaître que dans le bilan de l'année prochaine.
- Oui, c'est vrai, les gains. Mais attention Girardon, j'attends beaucoup de vous et je n'aime pas être déçu. Si vous avez réussi, nous pourrons faire de grandes choses ensemble, mais dans le cas contraire...
- Soyez sans crainte, monsieur le Président Directeur Général, je crois vous avoir compris et je n'ai pas ménagé mes efforts.
- Voyons cela. Qu'avez-vous donc fait ?
- Et bien en premier lieu, après avoir réuni le groupe de travail transverse, il nous est apparu d'un commun accord que compte-tenu de la résistance au changement des personnels, la réforme des normes et procédures ne pouvait en aucun cas perdurer sans un service pérenne exerçant une pression active pour assurer le suivi des suppressions de procédures superfétatoires. C'est ainsi que j'ai pris la liberté de transformer le groupe de travail transverse en Commission Transverse de Simplification (CTS).
- Oui... pourquoi pas.
- A la suite de quoi, nous avons organisé une série de trois réunions d'information auprès des personnels, ainsi qu'une session d'e-learning obligatoire mettant l'accent sur la nécessaire suppression des formulaires non-nécessaires. Nous avons eu un retour de 97% de formations complétées, la liste des 3% est dans le dossier.
- Excellent Girardon, je vois qu'effectivement, vous n'avez pas perdu votre temps cet été.
- Oh mais ce n'était que le début ! Nous avons organisé avec des représentants de chaque workstage IT - MOA, MOE, Métier, Sécurité, Pilotage Production, Interface Production, Maintenance Applicative, Maintenance Technique - des ateliers visant à identifier rapidement les procédures non-nécessaires.
- Bien...
- A l'issue de ces ateliers, des points d'action ont été identifiés et consolidés conjointement par le CTS et la direction IT, sous la houlette de Mlle Brimbert-Malrochet, qui assurait votre backup.
- Parfait.
- Un projet-chapeau a donc été initié et un budget de 135 M/H débloqué. Une série de projets dédiés ont été raccrochés avec pour chacun un tableau de suivi. Celui-ci était initialement un simple formulaire excel, toutefois nous avons profité d'un stagiaire scolaire particulièrement enthousiaste qui nous a développé une très jolie petite application en Visual Basic, laquelle a été installée sur tous les postes dev. Elle permet de vous remonter en temps réel le suivi des formulaires supprimés, avec une projection des heures de travail gagnées.
- Oh !
- En outre, nous avons fait l'acquisition du logiciel "Vesper 6.1" de chez Macquarie, très bien conçu, et lui aussi déployé sur tous les postes dev. Il s'agit d'une base de suivi des procédures, vous allez voir, c'est très simple : à chaque fois qu'une ressource remplit un formulaire, passe devant un comité, initie une demande, reçoit une anomalie, ou quoi ou qu'est-ce, il doit désormais renseigner un ticket d'activité dans Vesper, avec le type d'activité, la criticité de l'activité, et une évaluation du temps qu'il aurait gagné en ne produisant pas cette activité. Ce ticket est ensuite comparé avec les données initialisées dans la base des activités, afin de vérifier que la ressource a une bonne notion des temps de travail à épargner. Chaque matin, un bilan lui est fait du travail de la veille, avec le nombre de procédures superflues engagées, le temps perdu à les engager, le temps qu'il a fait perdre à ses collègues et ce que ça a coûté à l'entreprise. Une notation synthétique est fournie, qui à terme pourrait servir d'assiette à l'attribution d'une rémunération variable. Une concertation avec les partenaires sociaux a déjà démarré - je ne vous cacherai pas que la CGT est assez sceptique.
- Eh ?
- Bien entendu, des états de suivi vous seront adressés chaque matin. Enfin, nous avons créé des responsabilités supplémentaires, à savoir l'expert-simplification, le coordinateur-simplification, le correspondant-simplification. L'organigramme est en grande partie arrêté, nous avons gardé une certaine souplesse pour... euh, vous savez, la négociation sociale.
- Le délégué CGT aurait-il fait état d'un intérêt pour exercer les responsabilités de coordinateur-simplification ?
- En effet. Canditature non-dénuée d'intérêt d'ailleurs.
- Nous verrons cela. Et sinon, c'est tout ?
- Oui, monsieur le... Ah non, j'oubliais qu'il y aurait parallèlement un suivi papier des principales étapes de la simplification des process à partir du niveau chef de projet. Voilà. Alors, qu'en dites-vous ?
- Girardon... Girardon, comment vous dire... Vous savez, Glandier-Duval commence à se faire vieux, je pense qu'un poste au conseil de surveillance serait plus dans ses cordes... Est-ce que par hasard, vous n'auriez pas envie de vous lancer dans le parcours de sous-directeur ? "

-oOo-

Also : petasse mode on
overdrive engaged



-oOo-

Also, dans la série
"ils remontent dans mon estime"
(et toujours mode)
Propos antérieurs à cette affaire.
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 21 comments