aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Αρχίδια του σκύλου

J'aurais bien des choses à vous raconter sur Papandreou, les grecs, Sarkozy, l'Europe, l'euro, mais je ne pense pas pouvoir être bien éclairant ni spécialement original, vu que tous les individus de bien seront d'accord avec moi pour trouver écœurantes ces manœuvres des fédérastes pour imposer leurs demi-mesures temporaires dans le seul but de se sauver leurs culs secs et blafards jusqu'aux élections de l'an prochain, sans que ça leur pose de cas de conscience particulier de nous vendre à la Chine (dont on se demande au passage pour quelle raison elle accepte d'acheter un continent en si piètre état).

Bon, alors juste un peu. Vous savez pourquoi les chiens se lèchent les couilles ? Dans les années 70, la Grèce était une petite dictature folklorique dans les Balkans, qui ne produisait pas grand chose et n'intéressait pas grand monde. Du coup, quand les colonels avaient besoin d'argent, ils allaient voir les marchés financiers, les banques américaines, les gens comme ça, qui leur disaient d'aller se faire voire chez eux car ils étaient un petit pays de merde et qu'ils n'avaient droit qu'à une certaine quantité d'endettement, et puis c'est tout. Sauf qu'un jour, on les a fait rentrer dans l'Europe, et puis dans l'euro. Et là, on a dit aux marchés financiers "allez-y, les gars, prêtez, prêtez, c'est de l'euro !" Et ce brave Sarkozy, quand il était au ministère des finances, n'était sûrement pas le dernier à pousser le Crédit Agricole et Natixis à prêter des milliards à Athènes, puisque c'était bon pour l'Europe, la Construction Européenne et le Saint-Euro. Oui, du jour au lendemain, la Grèce est passée pour les marchés du statut de "petite république bananière de merde" à "c'est aussi sûr que l'Allemagne". Alors les marchés ont prêté. Qui le leur reprocherait ? C'est leur boulot non ? C'est pour ça que les états les ont mis en place, les marchés financiers, il me semble. Et pourquoi ils ont accepté tout cet argent, les Grecs ? Ils ont accepté pour les mêmes raisons que la France l'a accepté, que l'Italie l'a accepté, que VOUS l'avez accepté quand on vous a proposé de vous prêter 300 000 euros pour acheter un bien d'exception à Barbes avec vue sur l'atelier clandestin de monsieur Wang. Ils ont accepté parce que quand on vous donne de l'argent, vous le prenez. Pour en revenir aux couilles du chien, il se les lèche parce qu'il peut.

Sauf que l'entrée dans l'euro n'a pas créé d'activité économique en Grèce, elle en a même plutôt détruit avec l'ouverture des frontières. Les usines n'ont pas poussé, ni la Silicon Valley du Péloponnèse, et fondamentalement, la Grèce est restée un petit pays à l'économie arriérée, n'ayant aucun moyen de rembourser ses dettes et de surcroît, handicapé par une monnaie bien trop forte. Papandréou a donc bien raison de dire merde à l'Europe, merde à l'euro et merde à la dette. C'est risible de voir ces prétendus journalistes hurler à Papandréou l'inconscient parce qu'il choisit d'éviter à son pays la guerre civile au risque de faire plonger la bourse étrangères. Moi, j'appelle ça avoir le sens des priorités. Il est premier ministre Grec, il défend les intérêts des Grecs, et pas des vieilles putes fripées de Miami.

Bref, pour en revenir à nos affaires : monsieur et madame Dechouchous ont un fils. ♣♣♣

-oOo-

Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, on m'apprend que Charlie Hebdo a brûlé. Le torchon valiste libre et non-faussé n'a pas survécu à la provoc gratuite de trop. Sbinj alegret !

Tags: vive sarkozy
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 32 comments