aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

C'est quoi l'intérêt du full-frame ?

Naguère, les anciens utilisaient la pellicule au format standard 24x36mm. En 1996, les principaux fabricants de pellicules introduisirent un nouveau standard, l'APS, qui était "plus simple à utiliser pour l'utilisateur qui est concon", et qui était surtout plus petit d'un tiers : 25,1 × 16,7mm. Donc, la surface étant divisée par deux environ, la pellicule coûtait deux fois moins cher à produire, tout en étant vendue plus chère au client. Ce système ne connut guère de succès, car d'une part les professionnels préférèrent rester sur 24x36 en raison de la plus grande surface, garante d'une meilleure qualité d'image, et d'autre part les particuliers passèrent directement au numérique.

Néanmoins, grâce à ce même numérique, l'APS allait connaître une postérité inattendue. En effet, fabriquer un capteur coûte cher, surtout s'il est de grande taille. Du coup, les fabricants d'appareils photo, y compris pour leurs appareils experts, ont opté en masse pour le "crop sensor", au format réduit, plus ou moins équivalent à l'APS et appelé APS-C.



Donc, aujourd'hui que l'argentique est mort, il ne reste sur le marché, outre les boîtiers moyen-format professionnels genre Hasselblad, que les full-frame très cher, et les APS-C juste chers (et les bridges et compact, évidemment, mais là on essaie de parler entre adultes).

L'intérêt du full-frame ne saute pas aux yeux au premier abord. Du point de vue du capteur, la différence de qualité d'image n'est pas évidente. Du point de vue des objectifs, curieusement, l'APS-C s'en tire mieux car il est possible, sur ces boîtiers, d'exploiter toute la batterie d'objectifs spécifiques de l'APS-C, mais aussi tous les objectifs pour 24x36. Mieux : les capteurs APS-C n'exploitent que la zone centrale de l'image, là où les optiques 24x36 son les plus performantes.

Oui, parce que l'APS-C ne va exploiter qu'une partie de l'image transmise par l'objectif, la partie centrale. Du coup, à focale identique, l'angle de vision est plus restreint, comme l'illustre le schéma ci-dessous :



On comprend donc à la lecture de ce schéma tout à fait remarquable et d'une limpidité exemplaire que pour une distance focale f donnée, l'angle de prise de vue est plus restreint sur un petit capteur. Or, on observe que la plupart des photographes aiment à travailler avec des angles de vue de l'ordre de 45°, correspondant peu ou prou à la vision humaine. Ceci perment d'obtenir des images qui paraissent naturelles. Pour obtenir un tel angle de vue, il faut, en 24x36, un objectif de 50mm. C'est pour ça que naguère, lorsque les zooms n'étaient pas répandus, tous les appareils étaient vendus avec une optique kit fixe de 50mm, plus ou moins. Aujourd'hui, les reflex APS-C, sont vendus avec des zooms du genre 18-55, c'est à dire avec des objectis 35mm plus ou moins quelque chose, car 35mm, c'est la focale qui permet de retrouver l'angle du 50mm en 24x36.

Or, il se trouve que fabriquer un objectif de 35mm, c'est bien plus difficile que de fabriquer un 50. C'est comme ça. En fait, tout se passe comme si le 24x36 avait été choisi spécifiquement pour s'adapter à la focale optimale productible industriellement (c'est peut-être même bien le cas, d'ailleurs). C'était le cas en 1934, quand le 24x36 a été introduit, et c'est toujours le cas aujourd'hui, comme en illustre que de notre petit test.

J'ai donc pris deux objectifs à focale fixe de marque sigma, un 50 et un 30 (il n'existe pas de 35 autofocus en pentax K). Comparons la qualité d'image :

30mm 50mm
30mm
50mm
30mm f/8 centre 50mm f/8 centre
30mm f/8 centre
50mm f/8 centre
30mm f/8 bord 50mm f/8 bord
30mm f/8 bord
50mm f/8 bord
30mm f/5.6 centre 50mm f/5.6 centre
30mm f/5.6 centre
50mm f/5.6 centre
30mm f/5.6 bord 50mm f/5.6 bord
30mm f/5.6 bord
50mm f/5.6 bord
30mm f/2.8 centre 50mm f/2.8 centre
30mm f/2.8 centre
50mm f/2.8 centre
30mm f/2.8 bord 50mm f/2.8 bord
30mm f/2.8 bord
50mm f/2.8 bord


Si les définitions au centre sont équivalentes, sur les bords en revanche, on voit clairement qu'à ouverture égale, le 30mm est plus mou, souffre d'aberration chromatique et en outre, présente une distortion en barrillet de l'ordre de 3%. Le 50, de son côté, ne souffre que d'une légère aberration chromatique à pleine ouverture, mais reste totalement exploitable, et tout reste droit. Le 50 est pourtant un vieil objectif que j'ai eu pour pas un rond à cash express...

Donc, ce qui fait la qualité du full frame par rapport à l'ASPC, ce n'est pas tant la taille du capteur que la qualité des optiques disponibles. Merci de votre attention.

(non, je ne vais pas acheter un full frame, y'en a pas chez pentax de toute façon)

Ces merveilleux tests ont été réalisés au laboratoire Asp Explorer sur boîtier Pentax K-5, chaussé alternativement d'un Sigma 30mm F1.4 EX DC et d'un Sigma 50mm f/2.8 EX DG Macro, le tout juché sur un trépied à deux balles.
Tags: énorme focale
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 10 comments