aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Interview


" ...dans le rectum. Mais la régie me fait signe que notre envoyé spécial Jean-Roger Puhuruhuru demande l'antenne, Jean-Roger vous m'entendez ?
- Oui Jean-Rémi je vous viens d'arriver au domicile de la légende vivante du web, de l'homme aux mille pseudos, le fléau des rantistes, l'apôtre du bien et du beau, celui que l'on surnomme partout "le titan éburnéen", Asp Explorer, c'est bien lui, qui a accepté de nous accorder une interview. Alors tout d'abord j'ai envie de dire, bonjour, Asp Explorer !
- Bonjour, Jean-Roger, et bonjour à tous les téléspectateurs qui nous écoutent.
- Asp Explorer, c'est un honneur pour moi d'être ici, face à face avec vous, je suis votre plus grand fan, je connais tout Kalon par cœur...
- Mais c'est bien naturel, petit homme.
- Et il y a une question qui me brûle-pourpoint sur toutes les lèvres : comment faites-vous pour être aussi drôle ?
- Ah, que je comprends cette bien simple question. Oui, j'admets que l'on puisse être stupéfait par ma puissance comique qui n'a d'égale que les performances turgescentes de mon membre d'airain aux proportions éléphantesques. Mais tout cela ne doit rien au hasard. Voyez-vous, il est des artistes qui se servent de l'humour comme d'un rempart pour dissimuler leur sensibilité à fleur de peau, et on les appelle des couilles-molles. Moi, je suis un athlète de l'humour, je dois mes exceptionnelles capacités drôlatiques à une discipline de vie impitoyable, à un entraînement rigoureux et à de longues séances de méditation.
- Vraiment ? Pouvez-vous nous en dire plus ?
- Si vous le souhaitez. Tous les matins, à quatre heures, Asp Explorer se lève et, après quelques ablutions (car en toutes circonstances, Asp Explorer se doit de présenter un visage avenant et de donner l'exemple de l'hygiène la plus scrupuleuse), il sort de sa demeure tapie au fond des bois pour une longue séance de footing en pleine nature. Ah, moment revigorant de saine communion avec la nature ! De retour, deux heures plus tard, il est temps de préparer le petit déjeuner. Asp Explorer, bien sûr, ne se contente pas d'un bol de chocapic, halte-là vils mercantis d'une société marchande ! Le cholestérol ne passera pas par nos artères. Rien de mieux, pour l'âme comme pour le corps, que de chasser sa pitance soi-même ! Justement, les bois jouxtant notre logis sont giboyeux, il n'est donc pas difficile, en toute saison, de débusquer un clown. C'est en général vers huit heures que nous en finissons avec notre petit-déjeuner et, après une bonne douche sous la cascade glacée, nous voici partis pour l'Ecole du Rire où, après avoir fait toutes mes études, le fabuleux Asp Explorer est aujourd'hui titulaire de chaire en Physique des Hautes Energies Appliquée aux Calembours (où nous succédons au regretté professeur Moilmoux). A midi, bien sûr, le clown est à l'honneur à la cantine où, comme il se doit, le maître partage avec ses étudiants son repas tout autant que sa science. L'après-midi est dédié aux travaux pratiques sous la direction du Professeur Explorer, avec selon les jours, trollage acrobatique, foutage de gueule, blague nulle, devinette pourrite, pompage d'images sur le web, et pour les plus avancés, masson-bashing. Mais la cloche sonne, et l'Espoir du Monde doit rentrer dans sa chaumine pour méditer longuement le post du lendemain sur le légendaire Globol, tout en savourant une bonne tartine de pâté de clown.
- Wah ! Incroyable !
- Eh oui, j'ai fait l'école du rire et j'ai mangé du clown, le secret d'un super-héros de l'humour.
- Mais alors, Divin Phare de l'Univers, oserai-je humblement solliciter ta bienveillance, et nous régaler, impromptu, de l'une de tes saillies drôlatiques ?
- Quoi, là ? Maintenant, au débotté ? Ah ah ah, soit, petit homme, soit. Attends une seconde. Hummm... Ah, voilà, te souviens-tu d'un film sorti l'an dernier qui s'appelait Black Swan ?
- Oui, Illustre Rayon Cosmique.
- Le chorégraphe, qui du reste engrossa l'actrice principale, était un dénommé Benjamin Millepied.
- J'entends avec avidité vos paroles.
- Eh bien, moi je dis, Millepied, chorégraphe de Black Swan, ça cassait pas trois pattes à un canard !
- Ah. Ah ah. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH AH AH AH AAAAAAAAAAAAAAAH !!!
- Jean-Roger ? Jean-Roger Puhuruhuru, vous nous entendez ? Allo, Paris, vous me recevez ?
- îîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîîî
- Ah, je crois que nous avons un problème technique avec le car régie... Bien, revenons à l'actualité internationale, avec ces images spectaculaires de l'entrée des troupes Chinoises à Washington... "


La situation en Syrie, quelle horreur ! Il paraît même qu'ils enlèvent les bébés prématurés des couveuses et qu'ils les laissent mourir sans soin à même le sol... Ah non pardon, celle-là on l'a déjà faite.
Tags: horus vivant
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 14 comments