aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

On va voir les dames qui fument ?

La rue de Fourcy, sise dans le 4e arrondissement de Paris, est une artère courte et assez large, débouchant rue de Rivoli, côté Seine, en aval de l'église St-Paul-St-Louis. Peu connue, elle se caractérise surtout par la présence de la Maison Européenne de la Photographie. Les amateurs de photo qui font la queue pour y entrer ne remarquent jamais l'immeuble du 10 situé juste en face, et qui est, il est vrai, des plus banals, pour ne pas dire rébarbatifs.


Et pourtant, pas mal de nos grands-pères auraient des choses intéressantes à nous raconter à propos de l'endroit qui jusqu'en 1946, abritait un établissement appelé simplement "le Fourcy", et surnommé "le Fourçaga". C'était une maison de passe, une des plus belles affaires de la capitale.

Si le Fourçaga est aujourd'hui tombé dans l'oubli, contrairement au Sphynx, au one-two-two ou à l'Etoile de Kleber, c'est qu'il n'appartenait pas à la même catégorie : ici, le bourgeois n'avait pas sa place, c'était une maison d'abattage pour ouvriers.

Aujourd'hui, l'immeuble est en grande partie vide.

C'est, je trouve, assez symbolique de notre époque. Ce qu'il convient d'appeler "l'ordre bourgeois" se débarrasse de ce qu'il ne veut pas voir, quitte à le remplacer par du vide.




Le fameux truc de la bague en or
Tags: opinion
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments