aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Dis papy Asp, raconte-nous une histoire...


C'est l'histoire des trois petits cochons. Le premier petit cochon était paresseux et fainéant. Lorsqu'il se décida à construire sa maison, il la fit toute de paille et de chaume. Un beau jour, un loup affamé passa par là. Il vit la maison où vivait le premier petit cochon, et se dit qu'il se taperait bien une côtelette. Alors, il frappa à la porte.
" Ouvre, petit cochon, je suis le loup ! Ouvre que je te mange ! "
Le petit cochon, qui était plus intelligent que travailleur, ne répondit pas aux injonctions du canidé.
" Ouvre, je sais que tu es là. Ouvre, ou bien je souffle, et je resouffle encore, jusqu'à ce que ta maison s'envole ! "
Notre petit cochon rit bien, dans sa chaumière, de cette menace ridicule. Que peut donc faire un loup en soufflant contre une maison ? Ce qu'ignorait le suidé, c'est que le loup était le fils du Vent du Nord, mais je vais pas vous refaire toute l'histoire (reportez-vous donc aux ouvrages de Bill Willingham si ces questions vous intéressent). Or donc, il souffle, et resouffle, et la maison de paille s'éparpille en tous sens. Gruïk ! S'écrie alors le petit cochon, qui file alors dans les taillis, pour trouver refuge dans la maison de son frère, qui était voisine.
Car, le petit cochon avait un frère, plus âgé et sans doute un peu plus futé qui, ayant décidé de se donner un peu plus de mal, avait construit son logis en belles planches de bois. Le loup, voyant cela, s'écrie derechef :
" Ouvrez, je sais que vous êtes là. Ouvrez, ou bien je souffle, et je resouffle encore, jusqu'à ce que ta maison s'envole ! "
Nos deux compères cochons ricanent sous cape. Que peut donc le souffle d'un loup contre des planches de bois dur ? Mais bientôt, leurs rires s'étouffent, quand le loup souffle, et resouffle, et bientôt les planches se disjoignent, les lattes se soulèvent, les poutres du toit se courbent et s'afaissent... Vite, avant que la cabane ne s'effondrent, nos frères cochons sautent par une fenêtre et filent par un chemin creux, en direction de la maison de leur grand frère.
Car, les deux petits cochons avaient un grand frère qui, afin de s'abriter décemment dans un cadre moderne, avait décidé d'utiliser des matériaux contemporains à haute valeur écologique, tels le placoplâtre, le polypropylène extrudé ou le cartonate de méthyle thermocollé.
" Ouvrez, je sais que vous êtes là. Ouvrez, ou bien je souffle, et je resouffle encore, jusqu'à ce que ta maison s'envole ! "
Nos trois nourrains ricanent sous cape, car en effet, que peut le souffle d'un loup contre du contreplaqué d'esquilles de bois aggloméré ? Eh bien, apparemment, il peut tout envoyer valdinguer. C'est ainsi que nos trois petits cochons s'en furent à travers bois jusqu'à la maison de leur quatrième frère, à qui échut la même mésaventure que les trois premiers, puis leur cinquième frère, leur sixième, leur septième, etc...
En effet, nos gentils porcelets appartenaient tous à la variété de Cochon des Grandes Plaines Sus scrofa americanus, qui se caractérise par une étrange obstination à bâtir des logements en matériaux légers et périssables là où soufflent en permanence les vents les plus abominables.
Que ces animaux sont donc stupides.




Bonne nouvelle ! Apparemment la saison IV retourne aux les fondamentaux de la série.




Container de 3500 livres (environ 1,5t) de sodium déversé dans un lac.
Rappel : la centrale Superphénix en contenait 5000t.
Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 18 comments