aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Pour revenir sur le sujet d'hier

Je suis désolé du post d'hier, qui a peut-être pu vous induire dans l'idée que je suis devenu un gros facho (ce qui en effet m'arrive occasionnellement à chaque fois que j'ai mes impôts à payer). La vérité c'est que cette histoire me touche personnellement, parce j'ai un peu connu un des protagonistes de l'affaire il y a quelques années, en l'occurrence, le "meurtrier". Il avait été serveur dans un café où j'avais mes habitudes, alors on avait discuté, c'était un gars plutôt ouvert. Il n'avait pas eu une vie facile, il avait perdu ses parents jeunes, il avait pas mal roulé sa bosse dans le monde, c'était un routard dans l'âme. Il avait traîné ses guêtres en Amérique centrale, apparemment il avait vécu des tas d'embrouilles avec des amis indiens qu'ils s'étaient faits là-bas. Je l'ai connu au moment où il rentrait en Europe et cherchait du boulot, le pauvre. En France ! A l'époque, il était ouvert sur le monde, ouvert aux autres cultures, il traînait volontiers avec des marginaux, des immigrés, des manouches... Et puis rapidement, je ne sais pas ce qui s'est passé, sûrement qu'il était trop bon trop con, sûrement qu'on s'est trop foutu de sa gueule, je sais pas, bref, il s'est éloigné. Il a quitté son boulot, il a trouvé une autre famille, d'autres amis, un autre univers. Bon, je juge pas, quand tout le monde vous rejette, vous prenez les amis qui croisent votre route, et vous prenez les idées qui vont avec, c'est humain. Et puis voilà, une embrouille de merde, quelques connards qui se prennent pour Super Resistant, un coup de poing dans une gueule pas assez solide, et tu tombes. Et moi, je me retrouve un mercredi soir à faire un mail dans mon mauvais espingouin pour annoncer ça à Tao et Zia.

C'est con la vie.


Sinon, dans les couloirs de la station "Strasbourg St Denis", on trouve cette affiche qui est un bel exemple de massonisme en phase terminale. De toute évidence, nous avons ici l'illustration d'une pensée qui, à un moment ou à un autre, s'est mise à tourner en boucle. Ce charabia ne signifie rien pour quiconque, si ce n'est son auteur. On est là devant le cas d'un individu qui cherche à communiquer, en partant du principe que les usagers du métro vont faire l'effort de décoder son amoncellement d'élucubrations, ce qui est de toute façon impossible. Arrivé à ce stade, le patient ne relève plus de la trollothérapie du docteur Asp, mais des électrochocs et de la douche froide.

Tags: horus vivant
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 9 comments