aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

La méthode miracle pour la bourse



Peut-on gagner facilement de l'argent à la bourse ? Eh bien oui. Et comme je suis mû par l'amour de mon prochain, sans vergogne, je vous donne la marche à suivre.

En premier, le plus difficile, c'est de trouver un fichier de 10000 boursicoteurs. Attention, je ne parle pas de tocards, de couillons qui ont mille euros à placer et qui croient que la bourse, c'est comme le casino mais en mieux. Je parle de 10000 vieux cons de dentistes de province qui ont plein de fric et une peur bleue du fisc. Ça peut s'acheter ce genre de liste, mais bien sûr, si vous connaissez des gens, ça peut aussi se voler. Bref...

Ensuite, il faut rédiger une ou deux pages de conseils boursiers. Choisissez quelques actions obscures dites d'acheter ci, de vendre là, rajoutez quelques généralités, des allusions laissant croire que vous savez des choses. Envoyez ça "en exclusivité" à vos 10000 couillons boursicoteurs. Vous pouvez être certains qu'ils vont se faire une joie de vous lire goulument, les boursicoteurs se défont rarement de l'idée qu'il existe quelque part, loin, dans une grotte en haut d'une montagne, un sage-qui-sait-tout et qui ne demande qu'à donner des conseils boursiers.

Ah oui, mais attention, c'est pas TOUJOURS les mêmes conseils !

Je m'explique : vous aurez rédigé non pas une, mais dix séries de conseils différents ! Que vous avez envoyées à dix fournées de mille gogos prospects. Attendez tranquillement deux semaines et comparez les résultats de la bourse avec ceux de vos portefeuilles. Statistiquement, vous avez :
  • Un ou deux portefeuilles qui boivent le bouillon.
  • Un ventre mou de cinq ou six portefeuilles qui ont fait comme le marché.
  • Deux portefeuilles qui ont monté.
  • Un portefeuille qui a très bien marché.

Comme vous êtes organisé, vous savez qui a reçu quelle lettre. La beauté de la méthode est la suivante : les 7000 personnes qui ont reçu des lettres sans intérêt, vous les laissez tomber. Ecrivez une autre série de dix lettres "confidentielles" que vous enverrez de la même manière aux 3000 "bons" clients, sur le mode "vous n'avez pas suivi mes conseils ? Dommage pour vous, vous auriez pu gagner x% en deux semaines car je savais bien, moi, que la Tartempionnaise de Raclettes à Fromages allait lancer une OPA inamicale sur Saint-Martin-des-Tripiers Chemical.". Comme la dernière fois, assortissez ça de quelques conseils exclusifs ! Comme ça, cadeau !

Encore deux semaines plus tard, normalement, vous avez sous la main une liste de 1000 pigeons personnes qui ne demaindent qu'à se faire convaincre. Convaincre de quoi ? Convaincre de s'abonner à votre lettre confidentielle, "Les Echos Fiduciaires" (ou un nom du même genre) pour la modique somme de mille euros par an.

QUOI ? Mais qui est assez con pour payer aussi cher les conseils d'un gourou boursier ?

Plein de gens, en fait. Ben oui, il y en a, des gens qui vendent des lettres boursières à ces tarifs. Si vous avez 300 000 euros à la bourse, vous vous laisserez assez facilement convaincre qu'investir 1000 euros par an dans ce genre de publication est une bonne affaire, si cela vous assure un revenu de 10% par an. Mettons qu'un sur deux de ces nigauds blaireaux se laisse aller à prendre l'abonnement en question. Du coup, ça fait 500 abonnements à 1000 euros.

500 000 euros de revenu annuel, pour un business qui en coûte quasi-rien, si ce n'est les timbres et la photocopie.
Tags: couilles en or
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments