aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Jerrycan't

Alors je sais qu'il court des rumeurs malveillantes sur mon compte, alléguant qu'hier soir, un véhicule de type Mercedes SLK rouge aurait été vu longuement immobilisé avec les feux de détresse au coin de la bretelle de sortie du périphérique intérieur à la porte Sèvres. D'aucuns ont pu même témoigner sous la pression de lobbies écologistes pro-espéranto qu'un individu de type européen (donc louche en ces lieux et à cette heure) vêtu d'un survêtement de mauvais goût, d'un t-shirt "Ride the Lightning" et d'un blouson Metallica, aurait été surpris versant subrepticement un jerrycan de 5l dans le réservoir du susdit véhicule, comme le ferait un couillon qui tombe inopinément en panne sèche. Je tiens à apporter un démenti formel à ces allégations sorties de la plume malodorantes de séides massonniens manipulés par le Ministère de la Justice (et probablement juifs).



>> Tout rentre dans l'ordre ! <<

Traduction pour ceux qui n'ont pas compris : la situation budgétaire est catastrophique, le pays est ruiné. Partant de là, il y a deux solutions : soit on réduit les dépenses, soit on augmente les impôts. Courageusement, le gouvernement qui nous veut du bien choisit la deuxième solution. Or, il se trouve que dans un pays où les prélèvement obligatoires représentent déjà 57% du PIB, une taxe en plus suscite une assez vive contestation populaire. Du coup, les syndicats à la botte dudit gouvernement, jusque là très discrets, montent au créneau... pour défoncer le mouvement social en question (et ils l'assument complêtement). C'est normal car une baisse de la dépense publique pourrait remettre en cause le gras fromage des "instances représentatives" dont ils tirent leurs considérables revenus (vous pensiez que c'étaient les cotisations des syndiqués ?) Et donc, la mobilisation syndicale officielle va rapidement obtenir gain de cause, un "volet social" au plan d'aide de l'état ! Quelle négociation rondement menée, pas vrai ? 24 heures entre la revendication et sa satisfaction, du jamais dans l'histoire du syndicalisme.

Bon, c'est quand même un peu curieux de répondre à une inquiétude (euphémisme) sur le niveau des impôts par encore plus de dépense publique, ce qui se traduira mécaniquement un jour ou l'autre par une hausse des impôts. N'est-ce pas un peu comme éteindre un incendie en jetant de l'essence dessus ?

Et puis, ces anathèmes des syndicats autorisés à l'encontre de simples quidams, ne rappelè-ce pas un peu des pratiques soviétiques ?

Et puis enfin, est-ce qu'on ne vivrait pas dans un pays de merde ?
Tags: certains disent que je sens l'essence
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 12 comments