aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Finalement, ça a marché, on ne parle plus d'écotaxe !

Il m'est venu à l'esprit en >> lisant ces conneries << que les éructations bien-pensantes concernant le racisme, l'antisémitisme, le sexisme et autres -ismes rampants de la société française tenaient certes leurs origines de faits réels et avérés de discrimination, mais étaient peut-être dans une certaine mesure amplifiés - en toute bonne foi - par un effet que je dirai "de minorité". Je m'espique.

Imaginez que je sollicite une promotion auprès de mon patron. On me le refuse. Je vais être naturellement porté à me dire soit qu'ils ont trouvé un candidat plus qualifié, plus expérimenté, ou si j'ai mauvais esprit, qui suce mieux les boules ou que ma tête ne leur revient pas. Ce sont des explications logiques, bien qu'elles ne me plaisent pas. Il se trouve que je suis un quadragénaire blanc masculin FPP*, donc si on en croit les pleurnichards, "la race des seigneurs". Si j'appartenais à la majorité des minorités brimées, je pourrais aisément escamoter ces explications cognitivement dissonantes en invoquant le fait que je suis victime d'un "plafond de verre", d'une discrimination sourde et rampante à l'endroit de mon groupe, ce qui me dispense implicitement de toute remise en question personnelle sur mes compétences. Idem à l'entrée d'une boîte de nuit. Le physio m'en refuse l'accès. Est-ce que je ne suis pas assez beau ? Pas assez bien habillé ? J'ai mal noué mon écharpe (ça ne se noue pas, paraît-il) ? Je reste dans l'expectative, mais toujours est-il que je vais finir ma soirée chez Mimile bar-tabac-pmu à regarder les bourrins courir à Longchamp tout en étant fermement convaincu que quelque chose cloche dans ma mise. Si je suis noir ou arabe, en revanche, je n'ai pas besoin de me creuser la tête : cette boîte, c'est des wacistes. Si quelqu'un me grille la priorité au croisement, c'est un gros con. Si quelqu'un grille la priorité à Shlomo-Mordechai Rabinowitchowsky, c'est un gros con antisémite qui nous rappelle les heures les plus sombres de notre histoire. Si je n'arrive pas à me loger, c'est à cause de la crise du logement. Si Mamadou n'arrive pas à se loger, il va pleurnicher sa misère au DAL et à SOS-racisme, etc... Il me semble difficile de démêler ce qui relève effectivement de la discrimination et ce qui relève de la susceptibilité mal

C'était une idée en l'air.

Tout ça pour dire que j'ai pas pu assister hier au rallye des Mercedes et des Safranes à la mutualité, j'étais occupé à éplucher internet pour me renseigner sur la fuite des sièges sociaux des grandes entreprises Françaises vers des pays où on ne brûle pas les patrons en effigie.

* ♣♣, tiens, au passage
Tags: opinion
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 12 comments