aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Mettons les choses au point une bonne fois pour toutes

Il me semble temps d'en finir une bonne fois pour toute avec cette histoire de Père Noël. La controverse sur son existence supposée a atteint les limites du supportable, surtout en cette période de fin d'année où pour d'obscures raisons, on nous remet cette affaire sur le tapis. Alors, existe-t-il oui ou non ? Un certain nombre de faits semblent l'attester au premier abord, à commencer par les déclarations de certains organismes officiels comme le NORAD.


Source : US Air Force

D'un autre côté, on peut émettre quelques réserves sur cette vidéo. John T. Willingstonsburg, du site truthabouteverything.com, certaines scènes semble avoir été éditées par infographie - pour cacher quoi ? Pour protéger qui ? En outre, si l'on considère les déclarations farfelues de ce même NORAD auprès de la commission Kean, contenues dans le rapport officiel sur les événements du 11-septembre 2001, on peut définitivement écarter ce nid de menteurs patenté de la liste des sources crédibles.

On ne peut guère compter sur les apparitions du bonhomme barbu dans les centres commerciaux pour se faire une religion précise. En premier lieu parce que les intérêts commerciaux des supermarchés coïncident trop étroitement avec ceux des États complices. La plupart de ces enseignes ont du reste des liens privilégiés avec l'Empire USien et le Dieu-Dollar, et il faudrait être naïf pour y voir une coïncidence.


Source : www.bilderbergwatch.nu

En outre, il semble totalement invraisemblable que le Père Noël, supposé unique, soit capable de se dédoubler pour apparaître simultanément dans les milliers de supermarchés, centres commerciaux, grands magasins, fnaquettes de banlieue et autres improbables temples du mercantilisme. Comment l'explique le Système ? Rien, pas un mot, omerta médiatique sur cette absurdité. Pas plus qu'on n'évoque l'impossibilité physique relevée par le docteur* Pedrito Sandoza de l'Univesité de Stanford** : en supposant que le Père Noël ne visite que les foyers Chrétiens, et même si l'on compte parmi eux 10% d'enfants désobéissants, il n'en reste pas moins de 100 millions de cheminées à visiter, représentant selon les estimations quelques 200 millions d'enfants mineurs. En utilisant la théorie des graphes et le théorème de Vandermonde, il est parvenu à calculer que pour accomplir son office dans les 24 heures imparties, le Père Noël devrait dépasser les 1000 km/s, et en outre, faire subir à son traîneau des accélérations et décélérations largement hors de portée des moyens modernes de propulsion et de la résistance mécanique des matériaux les plus robustes. Et ceci sans compter le poids considérables du traîneau en question, qui devrait, ne l'oublions pas, supporter les cadeaux de 200 millions de bambins ! Pour qui a déjà fait les courses de Noël pour un seul marmot, l'exploit semble tout à fait hors de portée !

>> Une étude du même genre menée par un truthiste <<

Alors, théorie du complot ou interrogation légitime ? En tout cas, au vu de l'accumulation d'indices troublants, on peut se poser la question. Pour ma part, à la liste de ces observations aujourd'hui bien documentées, j'aimerais apporter ma pierre à l'édifice par une approche macroéconomique du phénomène. Je viens en effet de compiler une étude menée en 2012-2013 sur un échantillon de 12000 foyers chrétiens dans 31 pays, afin d'évaluer les types de cadeaux reçus du Père Noël et les mettre en correspondance avec le profil des foyers qui les reçoivent.


Source : Asp Explorer & all., American Journal of
Extensive Billevesae, 2013, vol. 4, pp. 804-832

Même sans être expert, la corrélation saute aux yeux : il y a une influence directe des revenus disponibles pour le foyer en question sur la valeur des cadeaux reçus par les enfants. En somme, tout se passe comme si les enfants de riches recevaient préférentiellement des cadeaux à forte valeur marchande, tels que consoles électroniques de grande dernière génération, tablettes, smartphones, jouets élaborés, tandis que les enfants de milieux modestes se verraient attribués des cadeaux de piètre qualité.

Donc, je ne sais pas si le Père Noël existe, mais si c'est le cas, c'est vraiment un enculé de filer des cadeaux de merde aux enfants pauvres rien que pour les faire chier.

* en ophtalmologie

** Universitado de Stanfordito y Las Palmas, Salvador de Faineanto, République du San Deliquescento




Tags: l'oeuf poilu
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 5 comments