aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Once more you open the door...


Image de la vidéosurveillance

Au début c'était 2000. Puis "entre 10 et 12000". Puis selon les sources syndicales, dans les 40000. En tout cas une chose est sûre : la Bibliothèque Nationale a >> failli à sa mission première << : conserver des livres. En cause, des canalisations vétustes et mal entretenues qui ont lâché sous la pression et inondé un sous-sol.

"Oui mais c'est normal", me direz-vous, "c'est un vieux bâtiment, datant pour certaines parties de 150 ans, et il est normal qu'il ai des petits problèmes de plomberie".

Oui mais non. Là on parle de l'autre Bibliothèque Nationale, le site Mitterrand. Vous savez, le désastre architectural >> dont je vous avais déjà entretenu tantôt << et inauguré en 95. Comment une canalisation peut-elle être vétuste dans un bâtiment qui n'a pas vingt ans ? Comment ça se fait que des adductions d'eau courent le long des murs dans une salle où on stocke des livres ? Comment l'eau a fait pour noyer des salles entières sans que personne n'ai l'idée de couper le robinet ? Pourquoi n'y a-t-il pas de trop-plein dans ce bâtiment, comme il y en a dans la plupart des cuisines de restaurants ? C'est quoi ce bordel ?

Encore s'agirait-il, comme on le lit ici où là, de ces mesures d'économie qui font qu'on rogne sur la sécurité pour rentrer dans le budget, je pourrais comprendre. Mais là non, on a dépensé de pleines poignées de fric des contribuables dans un projet pharaonique, qui continue du reste à coûter chaque année la peau des couilles en raison de mauvais choix de départ, et le résultat ne parvient même pas à assurer le MINIMUM VITAL demandé à une bibliothèque, à savoir faire en sorte que les collections ne s'abîment pas.

Je ne doute pas que Hollande lance in petto un observatoire des livres mouillés. Mais il est peut-être temps de poser des questions plus fondamentales, telles que : à quoi ça sert, au fait, une Bibliothèque Nationale ? Est-ce que des fois, ça ne serait pas un concept un peu obsolète ?

Par exemple, une des missions confiées à la BNF, c'est le dépôt légal. Il s'agit d'une obligation légale faite à tout éditeur, ou à tout particulier éditant un écrit quelconque pour peu que "ça dépasse le cadre de la diffusion familiale", de déposer son œuvrette auprès de la BNF (pour répondre à la question, oui, ça concerne Kalon, et non, je ne l'ai pas fait). A l'origine (en 1537, sous François Ier, ce qui ne nous rajeunit pas), ceci concernait la douzaine d'imprimeurs de Paris qui devaient péniblement sortir une cinquantaine de livres par an tous ensemble, donc ça ne mangeait pas de pain. Au fur et à mesure, ça a pris un peu plus d'ampleur : aujourd'hui ça concerne tous les ouvrages, romans, BD, livres de cuisine, livres d'histoire, livres scolaires, mais aussi les journaux et magazines, fut-ce ils aussi obscurs que la gazette municipale de Saint-Mandé ou la lettre de l'amicale des Malgaches dyslexiques du Poitou. A quoi se rajoutent les brochures publicitaires, les manuels techniques, les publications scientifiques... Bref, une quantité extravagante de documents divers et variés qui pour l'essentiel, entreront un jour dans leur tombeau souterrain (et de toute évidence fort humide) des quais de Seine pour ne jamais plus revoir le jour, faute d'avoir un public pour consulter le schéma de montage de l'arbre à came équipant le paquebot "Capitaine Hégésippe Tétinou" lancé en 1937 et coulé par les Allemands à Dunkerque trois ans plus tard.

Et toute cette merde inflamable s'accumule, s'entasse, coûte cher à entretenir, et ne sert à rien. Ah si peut-être, dans deux siècles, un con d'étudiant de merde fera sa thèse sur les arbres d'hélices de navires des années 30, et viendra exhumer le précieux document. Puis, soutenance faite, le plan et l'étudiant retourneront de conserve dans l'oubli des hommes, tandis qu'un nouvel opuscule viendra enrichir les submersibles "collections" de la BNF : la thèse !

Au fait, j'y songe, existe-t-il encore, dans ce pays, un imprimeur qui ne soit pas informatisé ? Je veux dire, au lieu d'envoyer une camionnette toutes les semaines, est-ce que Flammarion ne pourrait pas envoyer un fichier à un site dédié - via une ligne cryptée pour ne pas compromettre le précieux copyright sur les recettes de quenelle de Julie Andrieu - et comme ça, la substantifique moelle du livre, à savoir son contenu, serait sauvegardé sur des serveurs sécurisés et redondants ? Et si possible étanches ?

Et puis, est-ce qu'on a vraiment besoin de centraliser toutes ces conneries ? On n'est tout de même plus au temps de François Ier, l'Etat n'a pas besoin d'avoir un exemplaire de tout ce qu'on écrit, non ?

Pour en revenir au sinistre, qui met en évidence les failles béantes dans la conception du bâtiment, je pense que le plus simple serait de construire, en banlieue, voire en province, pourquoi pas, mais là où ça coûte pas cher, une nouvelle Bibliothèque Nationale. Une qui serait simple et fonctionnelle, conçue en fonction des besoins des bibliothécaires et des chercheurs, et non pas soumise au besoin d'immortalité architecturale de tel ou tel potentat octogénaire. Ça fait loin ? Les étudiants se déplaceront (ils font comment, les provinciaux, aujourd'hui ?) ou mieux, consulteront les copies numérisées. On y déménagerait les serveurs informatiques, les manuscrits précieux, les témoignages historiques, les incunables, le reste, sans valeur particulière, serait vendu après numérisation à des collectionneurs, ce qui financerait le déménagement. A la suite de quoi, on vendrait le site Richelieu à quelque entreprise cherchant une emprise immobilière prestigieuse, ça ferait sans doute un très bel hôtel par exemple. Et pour le site Mitterrand, propre à rien, pas même à sa fonction, je pense que personne ne s'opposera au ballet des bulldozers et à l'érection, en lieux et place, de 5000 logements en bord de Seine.

Il faudrait faire un business case, mais je pense qu'en mettant en balance le coût récurrent du bâtiment actuel et le produit des ventes foncières, on dégagerait pour les finances publiques une rentabilité assez confortable.
Tags: news
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 27 comments