aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

René Coti revival

Je crois qu'il est devenu clair pour tout le monde que la France était foutue à moins d'une réforme un peu plus profonde que se résoudre à appeler "social-démocratie" la politique qu'on fait depuis trente ans en l'appelant improprement "socialisme". Autant dire que la France est foutue et que cette réforme n'aura jamais lieu. Vous voulez une preuve ?

Aujourd'hui, nous sommes mercredi. Ce soir, harassé de fatigue par une épuisante journée de labeur, vous rentrerez chez vous, profiterez d'un bon repas chaud dans le confort de votre logis, allumerez la télévision pour ouïr le sot babil de quelque journaleux de merde, puis attendrez la fin des 25mn de couloir de pub pour voir ce que l'on vous propose en prime time. Il s'agira d'un feuilleton indigent, d'une variété niaise, d'une couillonnade de télé-réalité, d'un télécrochet, bref, de n'importe quoi, du moment que c'est pas un film. En effet, comme tout Français qui se respecte, vous savez d'expérience que le mercredi, à la télévision, il n'y a pas de film. Jamais. vous savez pourquoi ? Eh bien, parce que c'est interdit, il y a une loi qui l'interdit figurez-vous. Il s'agit pour être précis de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986.

Et au fait, pourquoi donc est-il interdit aux chaînes de télévision de diffuser des films le mercredi soir (et aussi le vendredi et le samedi) ?

Eh bien c'est fort simple, c'est pour ne pas faire de tort aux exploitants de cinéma. En effet, imaginez le bon père de famille*, qui est, pour fixer les idées, mineur en Lorraine. Le mercredi soir, rentrant, pioche sur l'épaule, de son puits de mine, il retrouve Marcel, César et Rosine, ses enfants, revenus de la communale. Qu'ils sont joyeux, les marmots ! Car puisque l'instituteur leur a distribué à tous trois un bon point, ils savent qu'ils pourront compter sur la bonne volonté d'un père sévère mais juste, qui leur a promis, en cas de bon résultat en arithmétique et en latin, de les amener au kinopanorama du quartier voir le dernier Gary Cooper. Ça tombe bien, car nous sommes mercredi soir, demain, il n'y a pas école ! Youkaidi ! Avec un peu de chance, ils pourront en outre se faire offrir du zan, du coco boer, voire un illustré de Valhardi !

Ah, mais si jamais la télévision diffusait un film de Raimu ou un Gabin, les plans seraient changés. Tout le monde resterait à la maison bien sagement à loucher devant le poste en noir et blanc du voisin (le riche).

C'est donc pour réserver aux cinémas la clientèle des enfants qui n'ont pas école le jeudi que l'on interdit de diffuser les films la veille.

En 2014.

* Maintenant on doit dire "un raisonnable"

















Le quartier et rue du Faubourg Saint-Honoré
après le passage de Valérie Trierweiler
21 janvier 2013
Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 5 comments