aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Y'a même du social dedans...

Interieur jour. Sur le palier d'un appartement moderne, une jeune femme blonde, chaussée de lunettes et vêtue d'un tailleur gris, sonne à la porte d'un air énervé. Après plusieurs essais, la porte s'ouvre. Un homme ouvre, embarrassé. Il est vêtu d'un caleçon, d'un t-shirt de mauvais goût et de chaussons. Derrière lui, on devine sa compagne, une petite asiatique recouverte d'un peignoir.
" Vous êtes Monsieur Ramondier, Jean-Missingno, né le 22 septembre 1978 à Vierzon ?
- Tout à fait...
- Et je suppose que vous êtes madame Ramondier, Jingwen, née Chang, le 4 mars 1984 à Baihezhen, province du Sichuan, République Populaire de Chine ?
- Oui ?
- Bonjour, je suis Marie-Madeleine Carpentier, chargée d'enquête à l'Office Français d'Immigration et de Répression du Trafic Humain. Puis-je entrer ?
- Mais... oui, si vous voulez.
- Merci. Vous n'êtes pas sans savoir que la France se caractérise actuellement par une forte immigration, dont certaines composantes peuvent être de nature informelle. Afin de lutter contre ces entrées indésirables sur le territoire, notre administration lance de façon aléatoire des vérifications sur le statut de personnes récemment immigrées, afin de nous assurer de la licéité de leurs prétentions à rester sur le territoire national.
- Mais je mariée !
- Justement, à ce titre et plus précisément, mon service a pour objet de vérifier la véracité des unions maritales mixtes, afin de nous assurer que nous n'avons pas à faire à des simulations, c'est ce que l'on appelle les "mariages blancs".
- Mais je vous assure, madame, que nous sommes réellement mariés. D'ailleurs, vous pouvez le voir par vous-mêmes, nous habitons ensemble.
- Cela seul ne veut rien dire, monsieur. De toute évidence, cet élément parle en votre faveur, mais vous n'imaginez pas le nombre de simulateurs, ni les procédés qu'ils emploient couramment pour nous tromper ; une cohabitation de façade est le plus simple et le plus courant.
- Vous pourrez voir, madame, que le nous venons de partager notre repas avant de nous mettre au lit, dans le même lit ! Tout de même, nous ne vous attendions pas !
- Ça, c'est vous qui le dites. Et puis, c'est peut-être le manque de place et de literie qui vous pousse à partager votre couche, et non l'honnête sentiment qui meut les vrais époux. C'est de cela que je dois juger.
- Mais alors comment ? En comptant les brosses à dents ? Nous n'allons quand même pas nous aimer devant vous pour vous prouver que nous sommes réellement mariés.
- Eh bien, en effet, s'il faut en arriver là pour dissiper les doutes, ce serait sans doute une bonne idée.
- Vous plaisantez, madame ?
- Non monsieur, c'est d'ailleurs une pratique courante. Il faut bien que je m'assure de la réalité du mariage et de sa consommation, et pour cela, aucun procédé n'est mieux adapté que d'assister à l'accomplissement du devoir conjugal. J'ai du reste ici un formulaire CERFA idoine...
- Quoi ? Nous donner en spectacle pour que vous puissiez remplir les cases dans votre absurde papelard ? Mais dans quelle société vivons-nous ? Je m'y refuse catégoriquement, madame, et mon épouse avec moi.
- Allons, tranquillisez-vous, je vois cela toute la journée. Du reste, si cela vous gêne de vous donner en spectacle, comme vous dites, je peux tout à fait me joindre à vous. "
La fonctionnaire commence alors à dégrafer son tailleur. Lancement de la musique. Début des scènes de cul.

Alors, il vous plaît mon scénario de boulard ?


On sait maintenant pourquoi Jean-Nanméouie Tata a été mystérieusement suicidé : il travaillait sur >> une technonogie révonutionère << qui faisait de l'ombre aux lobbies du pétrole et de l'énergie chère. Oui, car il venait d'inventer un moteur à air con (primé) permettant de se déplacer de façon totalement non-polluante. En effet, l'Inde est riche en gisements d'air comprimé et regorge de plantations d'air comprimé entretenues par des petits paysans attachés à leur terre. En outre, et contrairement à ce qu'affirment des pseudo-scientifiques à la solde des marchands de pétrole criminels, la compression et l'expansion de l'air ne s'accompagne d'aucun échange de chaleur du tout, de sorte qu'il n'y a pas de déperdition thermique, tout ça c'ess de la foutaise.

Gloire et honneur à Jean-Nanméouie Tata, martyre de l'énergie libre !
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 19 comments