aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Back again again

Pour reprendre le sujet d'hier, savez-vous ce qui coûte le plus cher au budget de l'état ? C'est pas le toner des tribunaux ou le kérosène des Rafales, c'est le traitement des fonctionnaires. Pour comprendre d'où ça vient, il faut se figurer qu'un fonctionnaire embauché à 25 ans va statistiquement passer toute sa vie dans la fonction publique (pas fou, une fois qu'on a fait son trou, on y reste). Du coup, il va falloir lui payer 40 ans de salaire. En outre, il faudra lui payer son assurance maladie, sa mutuelle, celle de son conjoint et de ses enfants, bref, tout cela va chiffrer. Et puis, arrivé à l'âge de la retraite, eh bien, c'est là qu'il va coûter le plus cher, car à la retraite proprement dite (sur 20 ou 30 ans, il n'y a que les ouvriers qui meurent jeunes) vont s'ajouter les ruineux frais médicaux de fin de vie. Bref, engager un fonctionnaire aujourd'hui, ça revient à engager une somme colossale sur les 60 années à venir.

Pour être précis, ça a été estimé à >> 3,5 millions d'euros <<. Par fonctionnaire. Trois Bugatti Veyron et demie par cantonnier.

C'est à dire que quand Hollande promet d'engager 60 000 enseignants supplémentaires dans l’Éducation Nationale, il engage donc 210 milliards d'euros. Il s'en fout, c'est pas lui qui aura à les sortir, ce sont ses successeurs. Eh oui, engager quelqu'un, sur le moment, ça ne coûte rien, c'est à long terme que c'est ruineux. Mais à long terme, Hollande sera parti. Lui, il fait les promesses et engrange les dividendes politiques de ses dépenses sans se soucier des conséquences. Dans soixante ans, il sera mort depuis longtemps. C'est le même principe que les partenariats public-privé, où on préfère verser une redevance de 10 millions par an pendant cinquante ans à un Bouygues ou un Vinci plutôt que de sortir deux cent millions en une fois pour construire une infrastructure.

Si vous vous souvenez du >> graphique d'hier <<, 210 milliards d'euros, c'est quasiment le prix d'une mission vers Mars. C'est à dire qu'au lendemain de son élection, Hollande aurait pu dire "je m'engage à envoyer un Français planter le drapeau tricolore sur la planète rouge", ça aurait coûté le même prix que "je m'engage à embaucher 60 000 enseignants supplémentaires". Et ça aurait sans doute eu des retombées bien plus positives que de gaver le mammouth d'une énième fournée de profs, alors même que le problème de l'EN, et tous les observateurs en sont conscients, n'est pas un problème d'effectif, mais d'emploi des pléthoriques ressources existantes.

L'effet secondaire de cette pratique, c'est que les jeunes sortant de notre luxueuse Educ'Nat "priorité de notre gouvernement" ont la fierté, une fois inscrits au Pôle Emploi, d'être les chômeurs les mieux formés du monde, puisque plus de dépense, c'est plus d'impôts, et plus d'impôts, c'est moins d'activité. Et comme ils ne sont pas trop cons (ce serait la misère vu ce qu'ils nous ont coûté en formation), ils en tirent les conséquences et vont enrichir les économies de nos voisins.

Voilà, c'est ça qui nous gouverne.
Tags: couilles en or
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 11 comments