aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

C'est une parodie de justice

" C'est une parodie de justice à laquelle nous avons assisté aujourd'hui dans ce prétoire ! Honte à vous, honte à vous tous de vous être prêtés à ce simulacre de procès dignes des heures les plus sombres du soviétisme stalinien. Ô, statue de marbre de la tyrannie, nous ne sommes pas dupes des oripeaux de ton apparat, et toujours se dresseront sur ton chemin des hommes de bien épris de justice et de liberté. Car si parfois, les ténèbres peuvent sembler triompher, obstinément, revient la lumière qui dissipe les nuits les plus obscures. Osez, Ô, juges indignes, regarder en face le visage de mon client, le visage de celui que vous traitez de coupable. C'est à nouveau Dreyfus que l'on mène à la guillotine ! Courage, Jean-Collyre, soyez fort, soyez digne, car ce n'est pas vous qui fûtes jugé ce soir, ce sont eux, sur ces bancs, condamnés par leurs consciences. Et s'il m'est ici permis de citer Ciceron...
- Maître Vierzon...
- Oui, monsieur le Président ?
- Maître, puis-je poursuivre l'énoncé du verdict ?
- Bien sûr monsieur le...
- ...nous condamnons donc monsieur Jean-Collyre Moulté, sis à Nanterre, à payer la totalité des travaux consécutifs au dégât des eaux observés chez monsieur Jean-Gonadotropine Cornut le 6 avril 2013, soient 350 euros, ainsi qu'aux frais de justice. Affaire suivante, le syndic de copropriété du 25, avenue Daumesnil, contre madame veuve Jeanne-Isotrope Duclos, retraitée, dans une affaire de non-paiement de charges. "
Tags: textes divers
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 4 comments