aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Le plan Asp Explorer 2014 pour l'école

Youpie ! C'est la rentrée !

Les races humaines n'existent pas. En tout cas pas la mienne

Après que son prédécesseur Vincent Peillon ait courageusement mis en place le bac pour tous, y compris les illettrés, l'admirable Najat Valleau-Belkacem poursuit l’œuvre immense dans un rare esprit de continuité républicaine, et souhaite bannir de nos établissements le redoublement. En effet, il est noté que le redoublement subi stigmatise l'élève, le désignant comme un cancre, alors qu'il est juste en manque de repère dans une société qui le mécomprend. L'élève redoublant ne voit pas assez ses résultats s'améliorer par le redoublement, tandis que s'il passe, le bonnet d'âne de 5e va devenir une bête de course en 4e par le simple fait de l’enthousiasme que lui confère le fait d'être passé. Une étude a montré que les anciens redoublants avaient, une fois arrivés dans la vie active, des revenus 10% inférieurs à ceux qui n'ont pas redoublé. Quoi ? Les cancres réussiraient moins bien dans la vie que les autres ? Ça servirait donc à quelque chose de travailler à l'école ? Et puis surtout, les redoublements coûtent 1,6 milliards par an à l'état, en raison du fait que les élèves traînent plus longtemps en classe.

Donc, pour arriver à l'objectif de 90% d'une classe d'âge avec un diplôme d'ingénieur, ce qui est bien utile pour faire les vendanges et vendre des tours Eiffel en plastique aux Chinois, il a été décidé que tous les élèves passeraient désormais toutes les classes, qu'il n'y aurait d'ailleurs plus de notes, et limite, le bac, on le donne à ceux qui survivent jusqu'à leurs 18 ans.

Résultats du bac 2014

Pour ma part, cependant, je pense qu'on peut aller plus loin, en particulier dans les économies. Car si, il est vrai, les redoublants n'encombreront plus les bancs du collège jusqu'à l'âge de 25 ans, on peut douter de l'opportunité de réserver de dispendieuses chaises mullca en classe de terminale à des demi-débiles encore incapables de reconnaître les voyelles des consonnes à l'âge où ils pondent leurs premiers bébés. D'où le plan Asp Explorer pour l'éducation par la décimation. Le principe est simple : chaque année, dans une classe donnée, on effectuerait un classement des élèves, et le décile inférieur serait systématiquement recalé. Définitivement. C'est à dire qu'ils sortent du système scolaire. Raus. Petite prospective sur un pool de 1000 élèves rentrant au CP :

décimation des élèves par tranche d'âge

Ainsi, les classes les plus avancées, qui sont aussi celles qui coûtent le plus cher, seraient soulagées d'environ la moitié de leurs effectifs, ce qui occasionnerait des économies tout à fait considérables.

En outre, le cursus scolaire devenant plus dur, il me semble légitime de récompenser les élèves méritants en leur décernant un véritable diplôme, et non un torchon sans signification qu'est devenu le bac aujourd'hui. C'est pour cette raison qu'il est indispensable de rendre cet examen un peu plus sélectif, en le transformant en concours, dont le pourcentage de réussite serait connu à l'avance. A titre de base de réflexion, j'ai ici étudié le cas où ce pourcentage de réussite serait de 50% :

pour un baccalauréat signifiant

Au total, en appliquant ce plan à la lettre, nous arriverions à un taux de réussite au baccalauréat de 14% environ. Cela semble peu, mais c'est à peu près le pourcentage de la population qui est nécessaire pour faire tourner notre civilisation ultra-mécanisée, le reste étant globalement inutile, et à la charge des autres. Un tel taux de réussite permettrait de désengorger nos établissements d'enseignement supérieur, croulant actuellement sous les vagues d'étudiants sans valeur, illettrés, peu motivés et incapables de comprendre qu'ils ont quitté le monde douillet de l'enfance où maman vient vous poser à la porte de l'école, pour entrer dans le monde des adultes qui est une PUTAIN DE COMPETITION PERMANENTE ET PAS LE MONDE DES BISOUNOURS.

Et alors là vous me direz, mais qu'est-ce qu'on fait des 86% d'élèves recalés aux divers stades du cursus éducatif ?

De l'engrais.

Vive la République, vive la France !

Merci de votre attention.
Tags: la france qui coule
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 21 comments