aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

C'est intéressant ce qui se passe au PS. Sans rire.

Mine de rien, c'est intéressant ce qui se passe en ce moment au PS, puisque pour la première depuis des lustres, ils font de la politique. De la vraie. Avec du débat d'idée, quoi ! Ce qui se passe, c'est une fracture entre d'un côté les archéo-rêveurs gauchistes entortillés jusqu'à la glotte dans leurs fan-fictions trotsko-marxisants allant parfois jusqu'au >> délire haineux <<, et de l'autre de braves énarques, polytechniciens, inspecteurs des finances, qui après deux ans et demie de pouvoir, se sont finalement aperçus d'un truc gênant : >> le socialisme, ça ne marche pas <<.

Eh non, écraser d'impôts absurdes, de brimades légales et de paperasses imbéciles les quelques personnes qui travaillent encore dans ce pays pour rébalancer des milliards d'allocations aussi farfelues sur la tête d'une clientèle dédaigneusement qualifiée de "populaire", ça n'amorce ni la décrue du chômage, ni la reprise économique, ni la réduction des déficits, ni la montée des communautarismes, et ça n'empêche même pas les pauvres de voter FN.

A l'instar d'un Pol Pot qui est allé au bout de la logique communiste, démontrant son incongruité par l'effondrement total de son pays, la France explore les limites de la logique socialiste. En France, 57% du PIB est consacré aux dépenses publiques. Il n'y a que le Danemark qui fasse pire, ou "mieux" si on reprend la logique dominante. 15% des dépenses sociales DANS LE MONDE sont faites en France. C'est grâce à ça que la pauvreté a disparu, qu'il n'y a plus de mal-logés, plus d'échec scolaire, et que nous vivons dans une utopie fraternelle sous le tiède manteau tricolore de Marianne.

J'invite tous ceux qui "y croivent" encore à une visite de mon quartier le soir. Il y a un grand rassemblement utopique et fraternel dans le respect de la diversité et l'enrichissement culturel quand une organisation charitable commence à servir la soupe populaire en pleine rue, c'est charmant.

Non seulement ça ne marche pas, mais en raison des réglementations européennes, on ne peut plus soutenir le système à coups d'emprunts et de dévaluations compétitives, comme on le faisait dans les années 80. Car nous avons signé des traités - quand je dis nous, c'est "eux", nous on a voté contre je vous le rappelle - et on a adopté le deutschmark comme monnaie. Et ça, politiquement, le PS ne peut pas revenir dessus, parce que c'est, pour employer l'analogie pourrie à la mode, l'ADN du parti. Ils auraient l'air de quoi s'ils se mettaient à professer la sortie de l'UE après avoir, pendant 40 ans, martelé que l'Europe, c'était la paix, la sécurité, la prospérité et douze chatons gratuits pour tout le monde ?

Les socialistes en sont maintenant à déplorer les effets dont ils chérissent les causes. On ne peut pas être d'un côté pour le marché, la mondialisation, la libre-entreprise concurrentielle et non-faussée, et de l'autre, être socialiste. Pas plus qu'il n'est possible d'être écologiste décroissant et communiste, mais ça c'est moins grave, vu le peu d'audience de ces groupuscules.

Le PS est au pouvoir. Il s'est pris en pleine gueule le mur de brique des réalités du monde moderne. Il doit maintenant changer, et adopter enfin, sans faux semblants, la social-démocratie. Les "frondeurs" vont faire scission, c'est inévitable, ils iront rejoindre Méluche et quelques autres zozos au sein de quelque parti-croupion destiné à se stratifier sur l'épais mille-feuille des groupuscules gauchistes. Le reste va devenir social-démocrate. Et disparaître tout autant. Parce qu'il est trop tard. C'était il y a trente ans, quand le modèle marxiste a démontré aux yeux de tous son obsolescence, qu'il fallait l'abandonner, pas maintenant.




Vous savez ce qu'on dit tradition-
nellement dans ces cas là ?
Tags: opinion
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 34 comments