aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Skàlmöld, Arkona et Eluveitie à tous !

Eh ouais, je suis retourné au Trabendal pour voir un concert de méto. J'en profite pour jeter un oeil aux travaux de la Philharmonie.


Il n'y a guère qu'un énarque pour pouvoir croire que
ce chantier pourra accueillir un concert le 15 janvier

Bref, ne parlons pas de Mahler, la soirée était consacrée à la musique qui poutre. C'était bien bourré. Arrivé 15mn avant l'ouverture des portes, la queue débordait jusque sur la voie bordée d'arbres qui mène au Zenith. Le temps de parcourir l'allée en serpentin, de descendre l'escalier et d'arriver dans la salle,


Hein ? J'ai pas menti, c'était bien bourré.

Le premier groupe est une formation de jeunes gens bourrés de talent, qui nous viennent d'un pays gorgé de soleil, les Islandais de Skàlmöld ! Ils sont six sur scène, et de toute évidence ils ont des fans dans la salle. Vu d'où ils viennent, ça n'étonnera personne si je vous dis que c'est du viking metal, donc cheveux longs, barbes en pagaille, marteau de Thor et paroles en früstrüh. Néanmoins, les mélodies n'en sont pas pour autant dénuées d'une certaine finesse et quelques soli bien enlevés convainquent les plus dubitatifs.


Skàlmöld. C'est du metal

Vient le tour d'Arkona. Ce quintette Russe est formé autour d'une vocaliste féminine, mais c'est pas pour autant que l'ambiance se féminise au vu des hurlements de louve blessée que pousse cette valkyrie en peau de bête. Il faut un moment pour qu'elle se mette en voix, d'ailleurs, mais une fois que c'est parti et qu'on comprend ce qu'ils essaient de faire, on se laisse bercer par l'excellente batterie d'Arkona pour atteindre les transes poilues promises aux adeptes du pagan metal.


Arkona. C'est aussi du metal.

Et puis arrive Eluveitie. Ce sont des Suisses. Alors là on se dit, des Suisses, faire du metal, c'est pas un peu antinomique ? Ce peuple n'étant pas connu pour sa propension à l'énervement, vont-ils suivre la cadence ? Eh bien oui, ils peuvent, mais comme c'est très difficile pour eux, ils se mettent à huit ! C'est plus un groupe, c'est un orchestre. Le concept, c'est de jouer un maximum d'instruments différents sur scène. Donc batterie, basse, guitare, évidemment, mais aussi une espèce de gratte celtique acoustique chelou, deux flûtes, une cornemuse, un violon, et tenez vous bien, une vielle à roue. Niveau chant, deux voix alternent, le dénommé Chrigel Glanzmann, multi-instrumentiste et leader historique de la formation, qui growle comme le démon, et Anna Murphy, qui se trouve être aussi la vielliste, dans un registre aigrelet plus traditionnel du chant celtique.

Si un jour on m'avait dit que je ferais double corna + headbanging sur Tri Martolod, je l'aurais pas cru, mais pourtant...


Eluveitie. C'est pas du jazz manouche.

Encore une bien belle soirée au Trabendal, ambiance bon enfant, qualité sonore très correcte, beau travail du light jockey, seul regret, pas de hot dog suite à un problème de livraison. Mais ce n'est que partie remise !

Pour votre peine, un Eluveitie de chaque genre



Tags: je suis pas plus con que kirk hammett
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 11 comments