aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

C'est la lutte finaleu...

Il y a de ces combats qui transcendent l'essence d'un homme et en font plus qu'une volonté individuelle, plus qu'un destin : la voix affirmée d'un peuple, l'aspiration d'une génération, l'expression de son siècle.

Là par exemple, bon, >> c'est pas un bon exemple <<. Mais il est vrai que nous vivons dans une telle Arcadie qu'il n'y a pas d'autres sujets d'indignation possible pour un leader marxiste.

Quel gros guignol... Je croyais aux dernières nouvelles qu'il avait enfin décidé de la fermer, monsieur 6,61% ?

Tiens au fait, pendant qu'on nous parlait de fin de la hausse de la baisse de la stabilisation de la pause fiscale pour 2012 2013 2014 2015, l'an dernier, on a voté une loi rendant obligatoire de "proposer" une mutuelle à tous les salariés. C'est merveilleux, par souci de justice, tous les salariés cotiseront pareil, quel que soit leur âge ou leur situation.

Bon, maintenant, si je ne veux pas cotiser ? Si je ne veux pas de cette mutuelle ? Si j'estime que les risques couverts sont faibles et que je peux les assumer avec mon épargne personnelle au lieu d'une mutuelle ? Si je considère que j'ai autre chose à foutre de mon fric qu'à ENCORE devoir payer pour les otites à répétitions des gosses de mes collègues dont je me tape déjà le boulot pendant les congés-enfant-malade ?

Ben, c'est obligatoire, donc on ne me demande pas mon avis. Enfin si, on a demandé l'avis des instances qui me représentent. Et par le biais des syndicats, j'ai donné mon assentiment à ces dispositions.

Tiens, c'est curieux, comment ça se fait que les syndicats aient accepté sans broncher de creuser un peu plus dans le pouvoir d'achat des salariés ? Normalement, c'est l'origine même des luttes syndicales, l'objet premier du combat social, que d'améliorer le niveau de vie des travailleurs. La lutte pour de meilleurs salaires et contre la vie chère, c'était un peu la base non ? C'est contraire à leur nature profonde de jouer les collecteurs d'impôts, de surcroît pour des entreprises certes mutuelles, mais privées.

Eh oui, mais qui les gère, ces mutuelles ? Qui y place ses permanents ? Qui puise dans les caisses ?

Voilà, c'est un peu ça aussi, la gauche Merluchon, celle qui défend les acquis sociaux, à commencer par ceux des syndicalistes.

Tags: opinion
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 33 comments