aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Le mot du jour : Yeah !




Pour revenir sur le sujet d'hier, en ce qui concerne l'interdiction des cheminées en Ile-de-France, il se trouve que j'y vis, et que je n'ai pas de cheminée. Tout ce que je constate, c'est que faire une flambée chez soi en hiver, c'est souvent une des raisons pour lesquelles on achète une maison. J'ai du mal à concevoir comment on peut s'arroger le droit d'interdire ça. Cette région est peuplée depuis des millénaires. Depuis l'ère glaciaire, des hommes se sont installés sur les rives de la Seine et ont fait du feu. Les Celtes ont vécu ici et fait du feu. Les Romains ont vécu ici et fait du feu. Les Francs ont vécu ici et fait du feu. Et aujourd'hui, il paraît que ça pose un "problème de santé publique" et que donc, il faut arrêter, comme ça, le 31 décembre 2014.

Mais merde !

Il n'y a PAS de pollution de l'air en Ile-de-France ! IL N'Y EN A PAS ! Tous nos aïeux, jusqu'à l'époque de Lutèce, auraient été ravis de pouvoir respirer un air aussi sain que celui que le notre. Il y a trente ans, voitures brûlaient sans broncher douze litres de mauvaise essence aux cent kilomètres. Il y a cinquante ans, on se chauffait au charbon. Il y a soixante-dix ans, la banlieue parisienne n'était qu'une gigantesque usine crachant du soufre. Il y a un siècle, les rues de Paris étaient jonchées de d'une croûte de crottin de cheval. Il y a deux siècles, on déversait encore les ordures dans le caniveau, la plupart des rues de la capitale étaient trop étroites pour que deux calèches s'y croisent et on ne connaissait rien de l'hygiène ni des microbes. Il y a trois siècles, le traitement des ordures était confiée à des porcs. La ville, l'été, était infestée de mouches, rats et autres vermines porteuses de peste. Et avant la construction de Paris, ce n'était pas non plus une Arcadie écologiste, puisque la région était un marais insalubre plein de moustiques. Et malgré tout ça, nos ancêtres ont jugé parfaitement raisonnable de vivre dans cet environnement, parce que ce n'étaient pas des couilles molles effrayées par les épidémiologistes en blouse blanche et les courbes d'Airparif.

Qu'aujourd'hui, des petites mémères de 50 ans s'affolent de ne plus courir aussi vite qu'il y a trente ans et mettent ça sur le compte des ondes des particules de l'ozone qui donne le cancer au CO2 polaire, c'est bien naturel (c'est pour ça qu'on a inventé des anxiolytiques). Mais que ça doive entraîner la prohibition du plaisir simple, naturel et humain d'émerveiller ses enfants devant un bon feu de bois, je trouve que c'est une ignominie.
Tags: bfg-9000
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 13 comments