?

Log in

No account? Create an account
 
 
08 May 2015 @ 10:38 am
Je suis Charlie  
Je viens de voir à l'instant, à la télévision, monsieur le Président de la République discourir auprès des lycéens lauréats du Le concours national de la Résistance et de la déportation (auquel j'ai du reste moi-même gagné quelques breloques de mon temps). Comme il est vain d'attendre encore quelque hauteur de vue de la part de ce personnage, il nous a ciré les oreilles de métaphores lourdingues et de rapprochements incongrus entre l'esprit de la résistance et la volonté de sa majorité, entre le programme du CNR et l'action de son propre gouvernement, bref, il nous a expliqué que si les Allemands nous ont envahi en 40, c'est la faute du Front National, et que c'est lui qui les a chassés.

Bon, moi, à la place, j'aurais profité de l'occasion pour prendre un peu de hauteur de vue, magnifier le sacrifice de nos anciens, rappeler que bientôt, ils ne seront plus, et que cette génération de lycéens est la dernière à pouvoir entendre leur témoignage, et à ce titre, elle hérite d'une responsabilité particulière. Et dire que même au cœur de la nuit, l'espoir peut subsister, malgré tout, d'un avenir meilleur, que la plus grande richesse d'une nation réside dans l'espérance de son peuple... Bref, des considérations élevées, des aspirations nobles et, oserai-je le dire (oui j'ose), l'expression de sentiments patriotiques. Des choses qu'il m'aurait fait plaisir d'entendre, un discours de Président, pas un discours de campagne pour les régionales.

Mais revenons à notre piètre orateur, voici que s'annonce la fin du discours. Et comme aujourd'hui tous les discours politiques sont les mêmes, vient le temps de l'action ! Ben oui, il faut annoncer un truc qu'on fait, sinon les nourjalistes sont pas contents. Alors quoi ? On va déloger les derniers bastions boches ? On va reconstruire la ligne Maginot ? Non, on va décorer mille résistants-z'et-déportés (que ne l'étaient-ils pas déjà ?) et surtout, c'est là l'os de l'affaire, on va corriger un scandaleux déséquilibre. En effet, notre bien-aimé leader a constaté un déséquilibre entre les départements, certains répondant beaucoup plus au Concours National de la Résistance et de la Déportation que d'autres.

Pourquoi ? Il n'a pas vraiment explicité mais connaissant un peu le pays, je crois pouvoir affirmer que les territoires ruraux sont encore largement habités par leur population d'origine, et que par conséquent, "le résistant", pour eux, ce n'est pas la figure abstraite d'un obscur FFI caché derrière une voiture, pistolet au poing. Pour eux, "le résistant", c'est le grand-père du boulanger, l'oncle du maire, leur propre aïeul qui a tendu une embuscade en 44 au carrefour de l'actuelle N67 avant de se faire fusiller avec une douzaine d'autres dans le ravin qu'on voit presque depuis le lycée. Du coup, c'est personnel. Ce n'est pas la grande histoire, c'est leur histoire, on peut comprendre que ça motive.

A l'inverse, dans "les quartiers", vivent des lycéens qui ont peu ou pas d'attache avec cette histoire, attendu qu'à l'époque où se déroulaient les faits, leurs ancêtres élevaient des chèvres dans les Aurès sans même être au courant qu'il y avait une guerre. C'est donc, sans les nommer, à ces populations que François Hollande adresse ce reproche. Heureusement, il va demander aux recteurs de faire un effort de pédagogie pour remonter les chiffres ! Youpie !

Moi je trouve ça cool d'envoyer les profs d'histoire raconter aux jeunes beurs et beurettes l'histoire de nobles combattants issus du peuple luttant dans la clandestinité, l'arme au poing, prêts à sacrifier leurs vies pour un idéal plus grand qu'eux. Je suis sûr que ça va leur parler.

Mais ont-ils vraiment besoin qu'on les y invite encore ?




Moi aussi je fais une caricature de Mahomet ! Allez zou, filez les médailles et les $$$ !
 
 
 
(Anonymous) on May 8th, 2015 12:23 pm (UTC)
Tu veux envoyer les profs enseigner l'arme au poing? Encore une réforme qui ne passera jamais!
Niko
(Anonymous) on May 8th, 2015 07:09 pm (UTC)
C'est peut-être mon petit cœur de droit-de-l'hommiste qui parle, mais des FFL des colonies, des Français Libres noirs et arabes, y'en a eu, et pas qu'un peu.
Ce dont Je Me souviens, c'est que la république les avait bien mal traité, tant sur le coup qu'après la guerre. Citoyens de seconde zone, pensions moindres que leur camarades blancs, arrêt du versement des-dites pensions pour divers motifs (par exemple à l'indépendance des pays dans lesquels ils résidaient....), et caetera.
On leur a chié dans les bottes, c'est peu étonnant qu'ils en aient gardé quelque rancune, et que leurs enfants à leur tour rajoutent leurs propres griefs.

Le Créateur Fou, historiquement exact.
Gonzague LoumintopeGonzague Loumintope on May 8th, 2015 10:21 pm (UTC)
Certes, d'où la question qui logiquement s'ensuit : pourquoi foutredieu notre camarade Asp Explorer a-t-il dessiné trois yeux au prophète de l'e-slam ? (sorte de slam électronique surtout populaire en milieu périurbain)
(Anonymous) on May 9th, 2015 01:46 pm (UTC)
Ce ne sont pas des yeux, ce sont les trous dans la boite pour qu'il puisse respirer.

Kyp.
(Anonymous) on May 9th, 2015 08:17 pm (UTC)
La rancune était en effet tellement grande que, dès l'indépendance acquise, ils sont venus s'installer dans l'ancien pays colonisateur, avec femmes et enfants.
(Anonymous) on May 10th, 2015 09:26 pm (UTC)
"Bonjour Monsieur le Président d'une de nos anciennes colonies,

Je sollicite de votre haute bienveillance cinq-cent travailleurs de votre pays, c'est pour mon pote Monsieur Peugeot, il veut des ouvriers pas cher pour ses usines.
Vous seriez bien urbain.

La bise,
Le Président de la République Française d'avant la crise du Pétrole et la Désindustrialisation."

Le Créateur Fou, à peu de choses près, c'est ça.