aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

A la Française

Comme je suis un bon fils, je m'enquis récemment d'un modeste présent à expédier à l'auteur de mes jours sous le prétexte de la mercantile Fête des Pères. Sachant l'homme intéressé par la guitare, j'allais donc chez Musikia pour lui acheter quelque babiole certes sans prétention, mais de bon goût. J'avisais un article idoine dans la boutique. Et là, je me fis la réflexion en moi-même que certes, je pourrais l'acheter là, tout de suite, lui mettre dans un carton et lui expédier en province. Or, vous connaissez sans doute les postes parisiennes, il est à peu près impossible d'y déposer un colis sans avoir à subir les lamentations de 126 Oboumbeke de Haute-Volta désireux d'envoyer un mandat de 13,90€ à leur famille à Bamako. Donc, je me ravise, et, une fois rentré chez moi, passes par le site internet de cette même officine (Musikia). Le but de la manœuvre étant bien sûr de sous-traiter la tâche d'envoi du colis à la société, vu que j'ai pas que ça à foutre.

Or donc, après m'être inscrit sur le site, voici que je reçois pas moins de QUATRE mails pour confirmer mon inscription, me souhaiter la bienvenue, me rappeler que mon mot de passe est PaPouMateque124 (en clair dans le mail...), et me confirmer que j'avais bien expédié un lot de 12 médiators en peau de fennec chafouin du Kwazulu. Yeah !

Le colis est bien arrivé. Je ne peux que louer les services de Musikia qui en trois jours, ont réussi à envoyer leur colis depuis le centre de Paris jusqu'à mon domicile, situé à deux kilomètres environ.


Scène typique au guichet des recommandés
Tags: la france qui coule
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 6 comments