?

Log in

No account? Create an account
 
 
14 September 2015 @ 06:48 am
Shining + The Great Old Ones  
Les vacances sont finies. Je vais retourner à la défense trimer 12h par jour pour pelleter des tonnes de problèmes insolubles pour lesquels je suis parfaitement incompétent avec, pour seule perspective professionnelle, de prendre la prime qui accompagnera le prochain plan social. L'été s'est achevé, un matelas ininterrompu de nuages s'étend au-dessus de Paris, déversant des torrents de flotte sapant tout espoir, toute beauté, annonçant l'interminable cortège des mauvais jours. Cette année s'annonce mauvaise à tous points de vue. Nous nous enfonçons, résignés, dans la nuit.

Alors pour me remonter un peu le moral, je me suis dit "eh, si j'allais me faire un petit concert de doom métal !"

Donc, après avoir queuté sous la pluie (me permettant de tester l'étanchéité d'un K-way tout neuf acheté à La Rochelle), nous voici dans l'enceinte maintenant familière du Divan du Monde. Après avoir fait ce que de droit, je me place pour la première partie : The Great Old Ones. C'est un groupe de doom Bordelais psalmodiant d'insanes mélopées à la lune gibbeuse sous les montagnes cyclopéennes ornées de bas-reliefs obscènes et blasphématoires (ils font du Lovecraft, quoi). Je connaissais bien le dernier effort de ce projet - qu'est-ce que je raconte, je connaissais bien le dernier ALBUM de ce GROUPE et donc ce fut sans surprise que je les entendis entonner "Je ne suis pas fou". Comme on peut le voir sur les images, il y avait une décoration de scène et une projection de la gueule de Lovecraft. Contrairement à la plupart des concerts que j'ai vu ces derniers temps, on entendait bien les deux vocalistes, peut-être même un poil trop. Sinon, le son était correct, propre. Le doom n'étant pas propice à faire des conneries dans le pit, il n'y en eut pas, j'ai quand même un petit regret que le groupe, marmoréen et absorbé dans son univers, ne communique pas plus avec le public.

Reproche que l'on ne peut certes pas faire au groupe Shining et à son meneur, Niklas Kvarforth. Penché sur le premier rang, baladant sa bouteille de Jack Daniels, caressant même la tête d'une die-hard fan, prenant à partie l'assistance, on peut dire qu'il ne manque pas de charisme. Shining est un groupe que j'ai découvert pour l'occasion et qui fait du black metal. Mais attention, du black de qualité, les gratteux ne se privant pas de nous servir des passages mélodiques, voire carrément... bluesy ! Le set se termine par un hommage bienvenu aux grands anciens, avec les trois notes emblématiques de "Black Sabbath". Un groupe de Suédois vraiment convainquant donc, que j'aurai le plaisir de suivre à l'avenir, et qui n'est pas à confondre avec leurs collègues Norvégiens portant le même nom (eux, ils font du black-jazz).


Du matos sérieux, ampli Marshall, Sovtek vintage
et un p'tit dual rectifier, tant qu'à faire



De l'autre côté de la scène, un autre DSL et
un gros Orange. Notez les deux caissons verticaux.
Celui-ci m'a bien défragmenté le cérumen.



Côté déco, la scène des GOO avait de la gueule


ïa ïa


Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn
(et inversement)



Shining


Le fameux Niklas Kvarforth


A dodo


C'est marrant, hier en entendant que Munich était submergée par les migrons, je m'étais fait la réflexion comme ça : "ben ils ont qu'à les loger dans ce charmant petit camp désaffecté que je connais en banlieue". Ah ah ah, kolossale finesse ! Bon, j'ai pas posté ça parce que je trouvais que c'était d'un goût douteux. Apparemment, >> la réalité << est d'encore plus mauvais goût que moi.
 
 
 
(Anonymous) on September 14th, 2015 03:26 pm (UTC)
Sur le site du camp de concentration mais les bâtiments on été détruits comme le précise l'article.
Fait attention Asp. A tenter de faire du sensationnel avec un fait divers on va finir par te prendre pour un journaliste. ;)
deltafxdeltafx on September 15th, 2015 01:06 pm (UTC)
Ahah les B.R.O.Bs..... indispensables, les brobs.