aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Post très parisien

Hier, je suis allé au cinéma pour voir le premier long-métrage d'un jeune réalisateur Moldave traitant du mal-être d'une jeunesse désoeuvrée en manque de repères dans une société déshumanisée qui la rejette... Non mais à qui je veux faire croire ça moi ? OK, je suis allé voir Dead or Alive, avec des filles en bikini qui se tapent dessus (c'était bien crétin comme j'aime).

Toujours est-il que ça m'a permis de découvrir la plus pourrite des salles de cinéma de Paris ! C'est à l'UGC du forum des Halles. Bon, alors bien sûr, vous savez tous qu'il y a un multiplex UGC au forum des Halles. En tout cas, tous les gens normaux qui font l'effort de vivre à Paris, les autres je ne sais pas et globalement, l'avis des sous-hommes qui habitent en province, je m'en fous. Bref, il y a un multiplex UGC, tout le monde est d'accord, mais il y a aussi un DEUXIEME UGC, totalement à l'autre bout du forum. Il est tout en bas de l'entrée principale, en face du niveau inférieur de Go Sport et de la Poste. Oui, voilà, juste à côté de la sortie de la salle d'échange du RER avec la grande sculpture murale dorée.

Donc, dans ce cinoche, il y a une salle... Franchement, il faut le voir pour le croire. C'est bien sûr tout petit. J'ai déjà vu des salles plus petites, mais celle là, elle est vraiment pas grande. Ce qui frappe en premier, c'est l'écran : un truc en dur, avec des coins arrondis et des petits troutrous à intervalles réguliers, à peine plus grand qu'un écran plasma de gros richard. Cet écran est soutenu par trois tiges en acier parfaitement visibles, laissant admirer l'espace vide autant qu'irrégulier qui se trouve derrière, il n'y a pas même un rideau pour nous cacher tout ça. Au plafond, on admirera la décoration toute en canalisations, prises d'air et tubulures floquées façon parking Vinci. Cette merveille esthétique est entièrement recouverte d'une peinture bleue sombre, ou pour être précis, du bleu sombre le plus monotone qui soit.

Et le son ? Ah là là mes amis, c'est le meilleur ! Si jamais vous devez voir un film dans cette salle, arrivez tôt ! Dans toutes les salles de cinéma, aujourd'hui, avant la séance, on vous balance dans les oreilles une bonne bande-annonce de film ricain pour vous faire patienter, mais là non. Là, vous aurez le plaisir d'entendre chanter un lied ! Qu'est-ce qu'un lied, me demanderez-vous, amis ignorants ? Eh bien, c'est une sorte de chanson baroque en allemand (un lied, des lieder). Ça ressemble un peu à de l'opérette. Déjà, l'opérette c'est chiant, alors en boche, je vous laisse imaginer. Oui, mais c'est court, ça ne dure qu'une minute. Oui, mais sitôt fini, ça reprend du début. Le lied tourne en boucle. Je vous assure qu'au bout de dix minutes, vous seriez prêt à tuer votre mère et à la manger en daube. Mais le lied a toutefois une grande vertu, il couvre un peu le vacarme de la climatisation (d'ailleurs défectueuse, on crève de chaud) et les crissements sporadiques des RER que l'on entend freiner dans les tréfonds.

Et l'image alors ? Digne d'un écran plasma, à ceci près qu'on perdait le focus à certains moments, ce qui fait que les sous-titres faisaient mal aux yeux. Certes, les dialogues étaient anecdotiques, mais certains éléments du film auraient mérité un meilleur piqué de l'image.

Le seul intérêt de cette salle, c'est qu'on peut difficilement trouver plus central. Entre le moment où j'ai fermé la porte de chez moi et celui où j'ai payé mon billet, il s'est écoulé dix minutes. Mais je me doute que cet avantage est modeste si vous habitez Chatenay-Proby les Coucourdes et que vous devez vous taper deux heures de train pour venir à Paris.
Tags: vie pratique
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 21 comments