?

Log in

No account? Create an account
 
 
30 October 2015 @ 06:47 pm
Connaissez-vous Port Kelang ?  
Si vous ouvrez un atlas de l'Asie à la recherche de Port Kelang, vous trouverez avec peine cette localité nichée dans le détroit de Malacca. Peut-être, si votre encyclopédie est un peu luxueuse, y admirerez-vous aussi quelque photo de plage bucolique, de mangrove glauque ou de mosquée typique (c'est en Malaisie, pays musulman). Et vous vous convaincrez donc que Port Kelang est une modeste installation portuaire fleurant bon le cambouis d'antiques cargos, les appels nocturnes des Maï-Maï - ou quelque autre nom exotique qu'on donne aux prostituées dans le coin - et les bagarres entre dockers barbus et marins tatoués.

Sauf que votre atlas, il date un peu. Ces dix dernières années, Port Kelang est devenu un des premiers ports du monde pour le trafic des containers. Aujourd'hui, ça ressemble à ça :


Il talonne le port de Rotterdam, le premier Européen, surclasse Los Angeles, le premier Américain, et fait quatre fois le volume du Havre, seul Français à se classer parmi les 100 premiers (Marseille a décroché de la liste). Vous n'en avez jamais entendu parler, de Port Kelang, parce que vous vous figurez toujours que la France est un grand pays qui intéresse quelqu'un. La vérité c'est qu'ailleurs qu'en France, il se passe plein de trucs intéressants. Le monde change. Le monde bouge. Le monde se développe. Le monde n'a rien à foutre du modèle social Français, des chevauchées lawrenciennes de Hollande en Syrie et des leçons de morale d'intellectuels germanopratins que seuls leurs nègres lisent encore. Il y a vingt ans, vous n'auriez même pas su que la Malaisie existait. Aujourd'hui, c'est eux qui nous ignorent, ou réduisent notre pays à quelques vagues stéréotypes à bérets, moustaches et marinières.

Et si vous croyez que la France est un pays qui a encore un avenir, souvenez-vous qu'il a fallu un an et deux passages en force à l'Assemblée pour voter la loi Macron de modernisation de l'économie, qui va faire pleuvoir la croissance, puisqu'elle va permettre d'ouvrir les Galeries Lafayette trois dimanches de plus par an.
 
 
 
Jrmie LussiezRPGWanderer on October 31st, 2015 12:07 am (UTC)
C'est un peu l'impression que j'ai eu lorsque j'étais en mission à l'étranger : des pays que l'on ne nous présente que par le truchement des reportages pittoresques ou misérabilistes avancent en fait beaucoup plus vite que nous. Je me souviens de mes cours de géographie il y a une vingtaine d'années où le Brésil et l'Inde étaient souvent fustigés pour leurs bidonvilles et leur croissance laissant sur le carreau une partie de la population, contrairement à "nous". Aujourd'hui, nous avons aussi les bidonvilles (qu'on évite de nommer ainsi, préférant le doux vocable de "camps"), mais nous sommes très loin d'atteindre une croissance digne de ce nom. Et ne parlons pas des laissés pour compte de celle-ci.
Ce que je retiens du Brésil et de l'Inde, ce sont des villes gigantesques, des pays en plein essor, une industrie de pointe et, si le folklore est toujours présent, tout comme la misère en certains endroits, on y côtoie une classe moyenne plutôt bien lotie qui peut encore se permettre de parier sur le futur. Ah. Et détail cocasse, dans ces pays, maîtriser une langue étrangère est vu comme quelque chose d'indispensable, là où en France nombre de personnes revendiquent avec fierté leur manque d'ouverture au monde. Suffit de voir le nombre d'ingénieurs qui, en dépit de stages à l'étranger obligatoires restent incapables de tenir une conversation en anglais...
Oui, le monde avance sans nous. Enfin sans une très grande majorité de nous. Mais ce n'est pas les français qui sont exclus du "terrible" "mondialisme", ce sont les français qui vivent dans l'écho mourant de la splendeur d'une puissance impériale vieille de plus d'un siècle. Mais bon, probablement qu'ils pensent que ne peut mourir ce qui à jamais dort, ïa ïa ïa providence ftaghn, tout ça... Enfin, en ces éons troubles, même la mort peut mourir alors...
Ferait mieux de m'expatrier avant qu'on nous en empêche...
(Anonymous) on October 31st, 2015 01:34 am (UTC)
J'aurais bien aimé. M'expatrier. Vancouver m'aurait plu (vu qu'il y pleut des cordes).
Mais chui trop vieux.
Jrmie LussiezRPGWanderer on October 31st, 2015 12:05 pm (UTC)
Hormis si tu as des personnes que tu ne peux pas laisser derrière toi, il n'est jamais trop tard. Surtout si par chance tu travailles dans un secteur recherché là-bas :)
aspexploreraspexplorer on October 31st, 2015 09:40 am (UTC)
Il n'y a pas besoin d'aller aussi loin qu'à Batangbang ou au Flapistan Oriental d'ailleurs. En une heure de Thalys, on voit déjà la différence.
(Anonymous) on October 31st, 2015 09:59 am (UTC)
Personne ne te retient.
(Anonymous) on October 31st, 2015 08:28 am (UTC)
Avec un peu de chance la France arrivera à stopper la croissance mondiale à cause du CO2 qui tue les ours blancs. Ca nous permettra de conserver notre place actuelle.
aspexploreraspexplorer on October 31st, 2015 09:39 am (UTC)
+1
(Anonymous) on October 31st, 2015 11:16 am (UTC)
Je trouve que tu es très médisant, Asp, sur la loi Macron... En effet, tu oublies qu'elle a aussi donné l'autorisation aux cars de transporter des gens ENTRE DEUX VILLES FRANÇAISES !

Celeri
aspexploreraspexplorer on October 31st, 2015 11:25 am (UTC)
Des vrais cars ? Je veux dire, sans chevaux, tout ça ?
(Anonymous) on October 31st, 2015 11:39 am (UTC)
La France, tu l'aimes ou tu la quittes!
(Anonymous) on October 31st, 2015 11:54 am (UTC)
Je pense plutôt que la France ne s'aime plus assez pour survivre autrement que sur ses gloires passées