?

Log in

No account? Create an account
 
 
02 November 2015 @ 06:53 am
Le monde court à sa perte  
Je suis allé au Palais de la Découverte. Il s'agit d'un musée à vocation didactoriographique, principalement orienté vers les gosses. Il fait un peu doublon avec la Cité des Sciences, mais il a l'avantage d'être moins combustible. C'est un vieux musée, datant de 1937, valant autant pour ses collections que pour le témoignage qu'il fournit sur l'histoire de la muséographie. Il y a des expériences, des exposés, des fossiles, des gens qui font des démonstrations, un planétarium, tout ça est assez bien entretenu, mais pas mis à jour très souvent. Du coup, s'il y a bien les réglementaires panonceaux dénonçant les méfaits du réchauffement climatique, on a omis de démonter préalablement l'installation évoquant la précédente hystérie collective à propos du cou dans la trouche d'ozone.

Ça relativise les choses...

Tags:
 
 
 
(Anonymous) on November 2nd, 2015 07:57 am (UTC)
Heu... Tu peu me montrer les peer-reviewed studies qui ont démontré que le trou dans la couche d'ozone, c'était de la gnognotte et que le retrait des Gaz CFC n'a eu aucun impact?

Je me rappel il n'y pas si longtemps (peut-être un an ou deux) où tu tétait pondu d'un article où tu disais que jamais on ne voit aucun groupe d'action où din'terret générale se réunir et dire: Voilà, on a atteint notre objectif, on fini notre boulot, plus besoin de nous.

Or c'est exactement ce qui c'est passé pour le trou dans la couche d'ozone. Une fois les accord passé sur l’arrêt de production des gaz incriminé, il n'y a plus eu de grand congrès sur l'ozone. Plus la peine, on a fait ce qui était possible de faire il ne reste plus qu'à la nature à faire son reste.

Et rare on été les scientifiques qui ont continué à relancer le schmilblique dans l'espoir de recevoir des font supplémentaire. Quand au suivit du trou lui même il est fait via n'importe quel observation météo.

Bien au contraire, l'affaire de l'ozone prouve que les scientifiques ne sont pas des alarmistes à la recherche constante de fonts.
Manoupromanou on November 2nd, 2015 10:32 am (UTC)
Tu marques un point, ô anonyme à l'orthographe défaillante.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 12:54 pm (UTC)
C'est original, ce ton professoral avec cette orthographe de délinquant...
Comment voulez-vous, jeune con, que nous adhérions à votre discours?
(Anonymous) on November 2nd, 2015 04:55 pm (UTC)
Rien que par le fait que vous être un fat, ô noble abruti. Oui, je sais, l'argument peut sembler un peu faible (quoique), mais il défoule.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 05:30 pm (UTC)
Tu vois bien, pauvre con, qu'en faisant des efforts, tu es capable d'aligner une dizaine de mots sans faire de fautes. Sinon, c'est prévu pour quand ce réchauffement climatique? Parce que là, ça fait un moment qu'on attend... Les années passent, les hivers sont toujours aussi froids et je ne voudrais pas mourir sans avoir vu au moins une fois, le mercure de mon thermomètre bouillir. C'est pour quand?
(Anonymous) on November 2nd, 2015 07:07 pm (UTC)
Ce n'est pas moi qui ai écrit l'article initial, crétin. Oui, tu es d'une bêtise abyssale, et je parle des abysses d'une planète océan.

Pour répondre à ta question, Ducon Lajoie, le réchauffement tels qu'il est traité : je m'en tape. Ce que je vois, c'est que l'on ne va pas aller loin avec toujours plus de bagnoles, de maisonnettes en carton à chauffer (ou à refroidir, choisis), ces téléphones rutilants bourrés de poisons violents (liste non limitative); alors que les matières premières ... Ah pardon elles sont disponibles à l'infini, j'oubliais.

Mettre un coup de frein serait un bien. Resterait à en voir les modalités.

Va te pavaner ailleurs.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 07:28 pm (UTC)
Je suis désolé de t'avoir froissé mon ami. Je ne suis qu'une pauvre merde qui ferait bien de réfléchir avant de l'ouvrir. J'adhère complètement à ton propos et je te prie de bien vouloir excuser mon comportement lamentable. Je ne sais pas combien de temps il nous reste avant de mourir brûlés vifs par cette chaleur infernale mais je te promets de consacrer les dernières années de ma vie à défendre becs et ongles la thèse du réchauffage climatique. Pour qu'enfin notre planète redevienne aussi accueillante qu'un congélateur.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 07:50 pm (UTC)
Bein voilà. t'as pris conscience de ce que tu es. C'est bien.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 08:58 pm (UTC)
Grâce à toi mon ami. Tu es quelqu'un de bien.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 12:54 pm (UTC)
J'y pensais aussi à cette comparaison.

Pour les plus jeunes de nos auditeurs, le "trou dans la couche d'ozone" était LA prévision apocalyptique des années 80 : les gaz des aérosols, climatiseurs, frigo,... avaient comme propriété de détruire l'ozone ; or une couche élevée de l'atmosphère comportait beaucoup d'ozone, qui avait la propriété de filtrer les UV qui donnent le cancer. Un trou s'est donc formé dans cette couche, au-dessus des deux pôles, qui s'agrandissait de jour en jour jusqu'à menacer la vie dans les pays développés (d'où moult articles dans Science et Vie, et même au JT de TF1).

L'utilisation des médias par les scientifique avait alors été massive : faire peur aux citoyens pour peser sur les décideurs. effectivement, une fois les mesures mises en place le trou a disparu de nos médias, alors que déjà à l'époque on disait qu'il était trop tard

Assez rapidement, un accord a été trouvé pour interdire la production de CFC et le remplacer par d'autres produits. Et depuis on en parle plus, même si tout le monde disait que le CFC mettait 40 ans à atteindre le pôle, où ils restent actif des années (suivant la page wikipedia 60% des CFC n'ont pas atteint le pôle, on en a encore pour 60 ans!). Donc normalement là le trou augmente encore de surface.

Bien entendu, le "changement climatique" a évidemment amplifié le phénomène (c'est la source de tout mal dans notre monde), mais rien n'y fait, on arrive plus à faire peur avec ça.

Ce que nous apprend cet épisode, c'est que :
1- Quand il y a un vrai danger il n'y a pas besoin de 21 conférences et un groupe intergouvernemental pour traiter le problème, les Etats sont plutôt réactifs
2- Il n'y a jamais eu à ma connaissance de négationniste du trou dans la couche d'ozone, phénomène pourtant impossible à constater (voire comprendre) par le quidam moyen, alors qu'il y en a pour le réchauffement, que chacun devrait pourtant pouvoir constater.

Bref on sent que, malgré des stratégie de communication similaires, le réchauffement climatique "passe" moins bien auprès du grand public et des gouvernements.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 01:10 pm (UTC)
La grosse différence, c'est que les Gaz incriminé était relativement facile à remplacer sans que cela n'élève vraiment la facture.

On ne peut pas en dire de même des carburants fossiles.
(Anonymous) on November 2nd, 2015 08:45 pm (UTC)
Contrairement à une baisse conséquente de notre consommation d'énergie, l’utilisation de gaz réfrigérants un peu moins efficaces n'avait aucun effet sur notre modèle de civilisation.

Pour l'énergie, le premier qui baisse sa consommation volontairement se fait bouffer par les autres, ce qui explique le peu de volonté des états.

Les états sont effectivement très réactifs face à un vrai danger. Comme par exemple les pays d'Europe dans les années 30.
(Anonymous) on November 3rd, 2015 08:53 am (UTC)
Point Goldwin sur le CFC, bravo!

Et pour ton information à partir de 37-38, tous les pays européens se sont militarisés en réaction à la menace allemande ; notamment le service militaire en France est repassé à 3 ans, des programmes d'armement ont été lancés, etc...
(Anonymous) on November 3rd, 2015 08:56 am (UTC)
Enlarge your Penis
Le 24 août 1936, l’Allemagne rétablit le service militaire obligatoire de deux ans. Le ministre de la Défense nationale,
Edouard Daladier, convoque d’urgence le général
Gamelin à Paris et lui demande de formuler des
propositions en vue de renforcer la puissance de l’armée
française. L’Etat-major de l’armée établit un programme
de 9 milliards, qui doit s’échelonner sur quatre ans du 1er
janvier 1937 au 31 décembre 1940. Conseillé par le
Contrôleur général Jacomet, estimant que l’industrie
française peut faire davantage, Daladier le juge
insuffisant ; l’EMA revoit sa copie et le porte à 14
milliards – un budget colossal pour une nation dont le
budget annuel est de 47 milliards. Le 7 septembre 1936,
le Parlement vote ce plan de réarmement terrestre.

Source : http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&frm=1&source=web&cd=4&ved=0CDMQFjADahUKEwi_v-TN8PPIAhWDNhoKHRckCwg&url=http%3A%2F%2Fwww.astrosurf.com%2Fastrocdf67%2Fdossier_divers%2FAnnexe%25207.pdf&usg=AFQjCNHqUQHpxqqZNSvauhXkfzauERHWog&sig2=GINmxepsgb7wRwu2sVyPEQ

Sinon il y a un bouquin sur le sujet :

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=GMCC_219_0087
(Anonymous) on November 3rd, 2015 08:57 am (UTC)
Des liens très intéressants à l'appuis de ma thèse ont été marqués comme spam! Encore un complot!
(Anonymous) on November 6th, 2015 04:15 pm (UTC)
Bah alors mes liens :'(
aspexploreraspexplorer on November 6th, 2015 09:02 pm (UTC)
Dans ton cul
(Anonymous) on November 9th, 2015 08:28 am (UTC)
Grossier personnage!
aspexploreraspexplorer on November 3rd, 2015 07:20 am (UTC)
L'histoire est plus simple. Dans les années 80, on a commencé à lancer des satellites scientifiques d'observation de la terre. On a alors constaté que périodiquement, les niveaux d'ozone en haute atmosphère baissaient aux pôles, jusqu'à quasiment zéro. Quelques professeurs nimbus se sont souvenus de leurs cours de chimie et ont incriminé le chlore présent dans les CFC, et fait tout un foin à ce propos, à grands renforts de prévisions apocalyptiques et de lapins aveugles. On a interdit les CFC. Aujourd'hui, il n'y a plus de CFC dans la haute atmosphère, mais le trou d'ozone est toujours là, c'est mystérieux hein ? En fait c'est un phénomène naturel qui résulte de l'ensoleillement nul dans les régions polaires en hiver. L'ozone se dégrade spontanément, parce que c'est de l'ozone, c'est une molécule instable. Il se reforme en présence d'ultraviolets, mais sans soleil, ben, y'en a pas, voilà. Il y avait un trou dans l'ozone déjà sous Clémenceau. Il y en avait un sous Napoléon. Il y en avait un sous Louis X (dit le Hutin). Il y en avait un du temps de Gergovie ou de la guerre de Troie. Il y en avait un du temps de Lucy, qui n'a vraisemblablement jamais utilisé une bombe aérosol ou un réfrigérateur. Il y a un trou d'ozone aux pôles depuis qu'il y a de l'oxygène dans l'atmosphère terrestre. Juste, au Permien, les amphibiens n'avaient pas de satellites pour le mesurer et on laissé peu de témoignage écrit. La communauté scientifique, depuis, reste discrète sur cet épisode peu glorieux.
(Anonymous) on November 3rd, 2015 08:14 am (UTC)
"On a interdit les CFC. Aujourd'hui, il n'y a plus de CFC dans la haute atmosphère, mais le trou d'ozone est toujours là, c'est mystérieux hein ?"
Non ASP, ce n'est pas Mystérieu.
Soit tu a une mémoire vraiment très sélective, soit tu es vraiment de mauvaise fois. Même à l'époque, on prédisait que la résorption prendrait plus de 50 ans.

Et les dernières informations indique que oui, le trou diminue:
http://www.lemonde.fr/pollution/article/2014/09/10/la-couche-d-ozone-en-bonne-voie-de-guerison_4485413_1652666.html
http://www.wmo.int/pages/prog/arep/gaw/ozone/
Contredisant complètement ta position. Sauf si tu crois que l’Organisation météorologique mondiale est aussi dans le coup.

Parfois, je me demande si tu fais exprès d'être con.
(Anonymous) on November 3rd, 2015 09:27 am (UTC)
Ce serait encore mieux si le trou en question ne se développait pas du printemps à l'automne.
(Anonymous) on November 3rd, 2015 09:30 am (UTC)
Et puis bon, il en reste des CFC, on en émet toujours (beaucoup moins certes) et ils sans être super durables, ils sont quand même plus stables que du méthane?
(Anonymous) on November 3rd, 2015 04:19 pm (UTC)
"La communauté scientifique, depuis, reste discrète sur cet épisode peu glorieux."
Ce n'est pas qu'elle reste discrète, c'est que mis à part le suivi du trou (qui du reste, se réduit), il n'y a plus grand chose d'autre à faire.

Dés le départ il avait été dit qu'il faudrait plus de 50 ans pour que l'ozone se reconstitue. Ton petit sous-entendu ignore cette information comme si elle n'avais jamais été dite