?

Log in

No account? Create an account
 
 
07 November 2015 @ 12:40 pm
Chidren of Bodom - Sylosis au Bataclan  
Soirée nuque en feu hier au Bitaclan, qui recevait la visite d'un groupe folklorique Finlandais : Childernens of Bodobodom. Mais avant ça, il y avait une première partie dans le même ordre d'idée (death mélodique), des rosbifs du nom de Sylosis.

Eh bien mes amis, j'ai bien fait d'arriver à l'heure, car cela poutrait grave.


Corna tiem


Circle pit


Circle pit (vu de l'intérieur)


The band


Le frontman Josh Middleton

Les balustrades du Bataclan étant fermées, pas le choix, on va dans la fosse. Sylosis arrive, balance quelques coups de batterie bien propres, gage d'un son excellent, et avant même d'avoir ouvert la gueule, le frontman fait signe à l'audience qu'un petit circle pit aurait son agrément. L'assistance s'exécute aussi sec, ça commence bien. S'enchaînent les brutalités, non dénuées d'une certaine maîtrise technique, qui me font me demander comment il se fait que ce groupe ne soit pas plus connu. Dans la fosse, je suis de tous les pogos, mosh pits, et même, mène l'assaut lors du wall of death (c'est bien malgré moi que je me retrouve au premier rang, mais bon, faut assumer). Le set s'achève, et me voici déjà en sueur.

Après un entracte bienvenu, voici que les Finlandalousais, menés par le fameux Alexi Laiho, entrent en scène.


Alex et sa pelle magique


Un peu de merdier dans le pit


The audience is listening

Peut-être un poil moins défini que celui de Sylosis, COB offre néanmoins un son de bonne qualité, grâce sans doute à l'excellence technique du personnel du Bataclan. Là encore, les singeries pitesques s'enchaînent, et on voit arriver bien vite les premiers slammers. Le public est riche de fans hardcore qui répondent comme un seul homme aux sollicitations du groupe. Votre serviteur, entre deux photos, n'est pas en reste, mais au bout d'un moment, un léger flottement me rappelle que j'ai 45 ans. En outre, j'estime que j'ai perdu quelques 25cl de sueur depuis le début du concert, et prends donc les mesures qui s'imposent. C'est donc du fond de la salle que j'assiste à la suite des hostilités, profitant de la situation pour écouter plus à mon aise les arpèges guitaresques de maître Laiho, là encore parfaitement audibles, et ce n'est pas un mince compliment dans un concert de métal. Seul bémol : ça se termine quand même un peu tôt, je suis rentré chez moi à 22h. C'est parce que les gosses ont école le lendemain ou quoi ?

Au final, une belle découverte et pas mal de contusions.
 
 
 
(Anonymous) on November 7th, 2015 01:35 pm (UTC)
Poutrage satisfait ou remboursé (dans ta gueule)
Ouais... m'est avis que ça devait poutrer grave! Surtout dans le pit, putain! Dans le pit, ç'est toujours chaud patate! Poutrage assuré avec ce genre de quartette.

Blagman( en état de poutréfaction avancé)
(Anonymous) on November 8th, 2015 09:10 am (UTC)
Re: Poutrage satisfait ou remboursé (dans ta gueule)
On dit pas "poutration" ? Tiens, j'aurais cru.
Wladoushkoï: Mister Wladwl4d on November 8th, 2015 10:40 am (UTC)
Sylosis est dans ma liste de groupes à écouter, mais pour l'instant toujours rien. Ils ont bonne réputation, en tout cas.

Concernant l'horaire, je pense que led Parisiens sont de plus en plus à cheval sur les débordements sonores. Vu que j'habite loin, ça ne me gêne pas de finir tôt mais je te confirme que depuis 2-3 ans la tendance s'est nettement marquée.
(Anonymous) on November 9th, 2015 06:58 pm (UTC)
Il y a aussi le question des doubles locations des salles.

Après COB, c'était soirée étudiante techno-electro-Halloween au Bataclan.
et quand en début d'année Machine Head avaient eu du retard, ils n'ont pu rattraper et jouer qu'une demi-heure, parce qu'après c'était soirée zouk...

-Heinrich
(Anonymous) on November 9th, 2015 05:40 pm (UTC)
Idem Samedi à Strasbourg.

Un sylosis propre et clair. Etonnant pour ce style de métal, je me suis fait la même impression que le maître des lieux. Pourquoi ne sont-ils pas plus connus ?

Un COB pro, très audible et une belle ambiance, mais trop court. Malgré la tradition locale d'avoir un ou deux titres de rab par rapport à la setlist.

Je doute donc que le début et clôture programmée pour voir la fin de Derrick et un bonus de pâte de fruit en étant le premier au restaurant de la résidence des renards d'argent, soit du à une volonté de Dark tranquilité de la mairie.
Alexis aussi prend de l'âge.

-HEINRICH (qui aime bien les rapports de concert d'Horus, ni "fan hardcore" ni "critique désabusé" )