aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

The weirdest boner

L'aut'jour, je glandouillais sur internet, mollement vautré, et bientôt atteint par le sommeil, quand une étrange interrogation traversa mon esprit embrumé par la lichette de vodka que je venais de me siffler (j'essaie de finir une bouteille entamée à Noël). La question était : "Qu'est-ce qu'il devient, Boner ?"


Boner, de son nom Richard Stabone, c'était un personnage de Growing Pains. Growing Pains, c'était un peu la sitcom-étalon de l'ère pré-friends. C'est une série qui a une histoire hors-cadre fascinante et qui est, de nos jours, surtout remembrée pour avoir fait connaître Leonardo DiCaprio, mais là n'est pas la question qui nous occupe aujourd'hui. Le feuilleton racontait l'histoire de la famille Seaver, de braves bourgeois de province qui élevaient leurs enfants dans une banlieue cossue. Le fils ainé, Mike, avait un meilleur ami, le fameux Boner, un garçon un peu nigaud, genre Milhouse sans les bonnes notes. Boner finira par quitter la série pour s'engager dans l'armée.


Aucun rapport

Eh bien donc, Wikipedia aidant, j'ai appris à ma grande surprise que Boner était alors interprété par Andrew Koenig, qui se trouvait être le fils, non pas de Ralph König, bédéaste spécialisé dans le pédé à gros nez, ni du commandant John Koenig, de la base Alpha, mais de l'enseigne Pavel Chekov, ou plus exactement de son interprète Walter Koenig.

J'ai aussi appris avec tristesse qu'il s'était pendu à un arbre en 2010.


RIP my boner
Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments