?

Log in

No account? Create an account
 
 
01 March 2016 @ 07:26 am
Tuuuuuuuuuûûûûû  
Je suis récemment tombé de ma chaise en découvrant un >> hoax d'extrême-droite << assez troublant : ça prétendait que l'Union Européenne, machine bureaucratique aveugle avait décidé de surseoir à une loi en préparation pour éviter de troubler le futur référendum britannique. L'objet de cette loi scandaleuse était de bannir un certain nombre d'appareils électroménagers de nos maisons, car trop consommateurs d'électricité. En l'occurrence, le rosbif étant amateur de thé, on craignait que l'interdiction des bouilloires - oui, des bouilloires - ne les mette en rage et ne fasse capoter le grand projet européen que le monde nous envie.

Comme souvent en ce moment, ce qui différencie un hoax d'extrême-droite de la vérité, c'est >> le temps à attendre avant que ça ne devienne une actualité <<, j'allais vérifier, et apparemment, c'est vrai, il y a bien des cons à Bruxelles qui, sous prétexte de réchauffement climatique, ont décidé, comme ça, de supprimer les bouilloires.


Arme de destruction massive
début du XXIe

Alors, outre le fait que c'est un recul de civilisation et un foutage de gueule, il faut quand même se poser une question : est-ce que c'est pas un peu contre-productif ? Parce que, comment faire bouillir l'eau du thé ? Sans bouilloire, on a le choix entre la faire chauffer sur la cuisinière ou, plus fréquemment, la réchauffer au micro-onde. Bon, imaginons que je la réchauffe au gaz dans une casserole. On peut estimer au doigt mouillé que royalement, 50% de l'énergie consommée servira à chauffer l'eau, le reste servira à chauffer la casserole et l'air autour, c'est pas très efficace. Pire, le gaz, c'est de l'énergie fossile. C'est pas mieux avec le micro-ondes. Cet ustensile consiste à transformer, par un dispositif appelé magnétron, l'énergie électrique en ondes électromagnétiques d'une fréquence précise, qui seront absorbées par les molécules d'eau. Le rendement total avoisine les 45%. Dans la pratique, c'est moins, car si vous faites bouillir de l'eau au micro-ondes, vous avez toutes les chances d'en foutre partout, voire de vous brûler.

A côté de ça, la bouilloire est un objet simple : une résistance chauffe de l'eau. Le rendement de ce système est de quasiment 100%.

Dans la pratique, la seule économie que l'on peut attendre de l'interdiction des bouilloires, c'est par attrition de la pratique. Il ne s'agit pas de remplacer un mode de consommation par un autre mode de consommation, plus économe, mais de remplacer un mode de consommation par "z'avez qu'à vous en passer".

Pareil pour les grille-pains.

Que viennent faire les grille-pains dans cette histoire, me direz-vous ?

Eh bien, ils sont eux aussi concernés par cette loi débile. Pour être précis, la loi prévoit d'interdire les grille-pains à deux fentes. En effet, chez ces cons qui nous gouvernent, il semble évident que la plupart des gens font griller une tranche de pain de mie à la fois, et donc, faire chauffer deux fentes, c'est du gaspillage.

Est-ce vrai ?

Comparons deux grille-pains théoriques. L'un se compose de deux rangées de résistances encadrant une fente, le second comporte une troisième rangée de résistances, séparant les deux fentes. Supposons que chaque rangée de résistances consomme 500 Watts (ordre de grandeur réaliste) et qu'il faille 2 minutes pour griller une tranche. On constate qu'il y a effectivement une économie à utiliser un grille-pain à une fente... mais qu'elle n'est pas énorme.


Pire : supposons qu'un dangereux terroriste anti-environnementaliste décide, par exemple, de se faire griller DEUX tranches en même temps (par exemple, imaginons qu'il vive en couple, ou bien qu'il ai des enfants, ou bien encore, qu'il aime manger deux tartines en même temps). Dans ce cas, il lui suffira d'utiliser son grille-pain à deux fentes une fois, alors qu'il devra actionner deux fois son monofente. Il va donc consommer PLUS d'énergie et de surcroît, perdre son temps.


Et en France, il faut quand même rappeler que le cas du bi-grilleur est quand même le plus fréquent. En effet, contrairement aux sauvages nord-européens et autres anglo-saxons, nous ne mangeons pas de pain de mie, mais du vrai pain. Du coup, on prend une tranche de baguette, on la coupe en deux longitudinalement, et on les met en même temps dans le grille-pain, c'est bien naturel. Mais comme c'est sans doute un rapporteur Slavomaltèque qui a pondu cette loi de merde...

Du coup, le but de la manoeuvre n'est pas, encore une fois, d'orienter les gens vers une consommation plus respectueuse de l'environnement, mais de les détourner de la consommation en la rendant plus malcommode.

Il y a des gens que l'on élit et paye pour ça.




Il en aura vu des drôles de trucs. Il en aura vu des concerts. Il s'est pris quelques mauvais coups dans le pit, quelques giclées de bière dans la gueule, quelques traces de cambouis "made in RATP" aussi. RIP vieux frère.

Pour la petite histoire, j'ai upgradé vers un "Ventcouvert" absolument somptueux.
 
 
 
(Anonymous) on March 1st, 2016 05:48 pm (UTC)
Je pourrais peut-être encore éventuellement te suivre (et encore), si c'était une simple norme isolée.

Déjà, ce n'est pas du tout mon idée de la démocratie d’interdire tout et n'importe quoi, au cas par cas pour des raisons qui sont purement idéologiques (et ce pour des raisons de pentes glissantes, de dangereux précédents, de libertés individuelles... dont on à plus, c'est vrai , grand chose à foutre en U.E.), mais le fait est que ce n'est que la dernière d'une longue série de normes et lois débiles, idéologiques et anti-économiques qui nous pourrissent la vie depuis plus de 30 ans.

Les Anglais ont raison de s'offusquer. Et je considère le fait que les Français ne le fassent pas comme un déclin de notre civilisations.