aspexplorer (aspexplorer) wrote,
aspexplorer
aspexplorer

Histoires de vieux dragueurs

Haiku

Revient le soleil
Trois heures en milieu d'semaine
Et part, l'enculé


Durant la seconde guerre mondiale, les Allemands ayant la taquine idée de mouiller des mines un peu partout histoire de chagriner les alliés, la Royal Navy commanda une grande quantité de dragueurs de mine. Parmi eux se trouvèrent les 150 navires de type "BYMS", des navires légers à coque en bois (pour éviter de déclencher les mines magnétiques) qui furent produits de 1941 à 1945. Par la suite, la guerre froide s'annonçant, ces navires furent remplacés par les chasseurs de mine de classe Ton.

Après la guerre, nombre de BYMS furent revendus. Le plus célèbre d'entre eux fut le BYMS-26 qui, après une brève carrière comme ferry entre Malte et Gozo, fut mis à disposition du commandant Cousteau, qui s'en servit de 1950 à sa mort sous le nom de "Calypso". Le navire, après un long abandon, est récemment parti en Turquie se faire remettre à neuf, en effet, il n'y a plus guère que là-bas qu'on sait encore entretenir des coques en bois de cette taille.


Ce qui est amusant, c'est qu'un représentant de la classe Ton, qui a succédé aux BYMS, a connu des aventures tout aussi rocambolesques. Le Packington, sorti des célèbres chantiers Harland & Wolf, revendu un an après son lancement à la marine sud-africaine sous le nom de "Walvisbaai", fut retiré de la flotte en 2001 et revendu à... la Walt Disney Company. Grimé en R/V Belafonte, ce navire fut le héros de "The Life Aquatic with Steve Zissou", l'hilarant film de Wes Anderson, où il faisait un crédible succédané de Calypso.


Il a depuis été re-reconverti en yacht de luxe et coule des jours heureux dans les Emirats.

Tags: belles histoires
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 7 comments