?

Log in

No account? Create an account
 
 
25 June 2016 @ 09:38 am
Hellfest 2016, impressions en vrac  
Il est difficile de résumer les trois semaines du Hellfest en un post (officiellement ça dure trois jours, mais j'ai l'impression que ça a été trois semaines). J'ai vu tant de concerts que je m'y perds. J'ai tout de même été frappé par quelques prestations.

Myrkur (samedi au Temple) : un étrange mélange de black et de symphonique. Myrkur, c'est une demoiselle, la Danoise Amalie Bruun, qui fait tout sur ses albums, et rameute quelques talentueux instrumentistes sur scène. C'est un peu étrange de voir apparaître cette diaphane créature en robe verte armée d'une très agressive BC Rich Warlock. On peut trouver étrange le stand en bois avec deux micros. Y a-t-il donc deux chanteurs ? Non, il n'y a qu'une seule chanteuse, mais deux voix : une claire (très claire) et une gutturale (très gutturale). C'est vraiment très bien et il ne manque qu'un peu de communication avec le public pour que Myrkur ne s'attire un public plus large.


Myrkurette dans ses oeuvres

Backtrack (dimanche à la Warzone) : des nouillorquais qui font du hardcore. Un set bref, avec un frontman dont la mobilité sur scène approche celle d'une babymetal. Le gars ne ménage pas ses efforts pour impliquer son public, jetant même son micro dans les premiers rangs comme pour aller à la pêche. Du reste, et malgré l'heure matinale (midi), il parvient à susciter l'enthousiasme des amateurs.


Le vocaliste


Ambiance dans le pit

Foreigner / Twisted Sisters : Deux concerts que je range dans la même catégorie, à savoir "vieux groupes que je connaissais pas plus que ça mais putain, comment c'était des bons concerts". Preuve que l'expérience de professionnels aguerris est aussi importante que la fougue de la jeunesse.


Foreigner